Stephan Fischer | 01.11.2017

La grippe, une affection souvent sous-estimée

La gorge irritée, la voix rauque, le nez qui coule: tels sont les premiers signes d’un refroidissement, d’une infection grippale ou d’une grippe. Dans le langage courant, on croit souvent parler de la même chose. A tort, car un refroidissement, appelé aussi infection grippale, est généralement bénin, alors qu’une «vraie» grippe ne doit pas être sous-estimée.

Grippe ou «simple» refroidissement?

Au début, les maux associés à une grippe et à un refroidissement sont souvent les mêmes: typiquement des maux de gorge, le rhume, la toux, l’enrouement. Une vraie grippe se distingue d’un refroidissement par son début soudain et par des symptômes souvent plus intenses (p. ex. une forte fièvre). Etant donné qu’une grippe peut entraîner des complications telles que des infections de la gorge ou de l’oreille interne, une sinusite, voire une pneumonie ou une inflammation du muscle cardiaque, vous ne devriez pas la sous-estimer. Consultez dans tous les cas un médecin si les symptômes s’aggravent ou durent plus d’une semaine. Un refroidissement s’atténue rapidement et disparaît généralement en quelques jours.

Pour un hiver sans grippe

Les virus de la grippe sont transmis par les éternuements, la toux et les poignées de main ou par contact avec des objets, des poignées de porte, etc. Protégez-vous et protégez votre entourage en suivant les conseils suivants. Ils vous permettront d’augmenter vos chances de passer l’hiver prochain sans grippe.

Lavez-vous les mains. Plusieurs fois par jour, avec de l’eau et du savon.

  • Toussez ou éternuez dans un mouchoir en papier. Jetez-le ensuite à la poubelle et lavez-vous soigneusement les mains.
  • Toussez ou éternuez dans le creux de votre coude. Il s’agit là du plan B plus hygiénique que de placer la main devant la bouche, si vous n’avez pas de mouchoir.
  • Restez à la maison. Si vous ressentez des symptômes grippaux, restez au lit, afin de ne pas contaminer vos collègues de travail. Attendez au moins un jour après la disparition de la fièvre, avant de reprendre le quotidien.
  • Faites-vous vacciner. Il s’agit de la méthode de prévention contre la grippe la plus simple, la plus efficace et la moins chère. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommande la vaccination contre la grippe aux personnes présentant des risques de complications élevés. En font partie les personnes âgées de plus de 65 ans, les enfants nés prématurément, jusqu’à l’âge de deux ans, ainsi que les personnes ayant des maladies chroniques. L’assurance de base prend alors en charge les coûts, pour autant que la franchise a déjà été atteinte.

 

Informations sur l'auteur

Stephan Fischer

Depuis 2007, je travaille comme rédacteur au sein de la Communication d’entreprise de Visana. Depuis le temps, je comprends le fonctionnement complexe de notre système de santé... plus ou moins! En tant que sportif aux intérêts variés et entraîneur d’athlétisme, je m’intéresse naturellement de près aux thèmes de la prévention, des blessures sportives ou de la récupération. Mais l’environnement et les sciences naturelles font également partie de mes intérêts journalistiques.