Stephan Fischer | 02.05.2018

Bonne graisse, mauvaise graisse?

A quoi pensez-vous quand vous entendez «cholestérol»? Test sanguin, aliments gras, œufs, danger d’infarctus, bonne graisse ou mauvaise graisse? Félicitations! Je vois que vous avez déjà des connaissances de base. C'est important, puisque le cholestérol nous concerne toutes et tous. En effet, notre corps en contient près de 140 grammes.

Le cholestérol est vital

Le cholestérol ne devrait pas être diabolisé. Malgré cela, sa réputation est douteuse. Et cela est injuste, puisqu’il est vital pour notre corps. En effet, il fait partie intégrante des parois cellulaires, est un produit nécessaire à la synthèse d’hormones essentielles (testostérone, œstrogène, cortisol) et il joue un rôle essentiel dans la production de la vitamine D par le corps. De plus, l’idée selon laquelle le fait de manger des œufs fait grimper le taux de cholestérol est une fable. Le corps produit la plus grande partie du cholestérol lui-même et seule une petite partie est apportée par la nourriture.

Ni bon ni mauvais

Pour de nombreuses personnes, dont vous faites peut-être partie, le cholestérol est la «graisse du sang». C’est une simplification qui n'est pas tout à fait exacte, mais qui est acceptable pour l’usage commun. On parle aussi de bon et de mauvais cholestérol. Oubliez cela: il n’y a ni bon ni mauvais cholestérol. Ce sont les véhicules qui transportent le cholestérol dans le sang qui peuvent être qualifiés de bons ou de mauvais. Il s’agit d’une part des LDL («Low-density Lipoprotein», des lipoprotéines ayant une faible densité), qui transportent le cholestérol du foie, où il est produit, vers les tissus. Et d’autre part, il y a les HDL («High-density Lipoprotein», lipoprotéines ayant une forte densité), qui font le voyage inverse, vers le foie, où le cholestérol est dégradé. Un taux élevé de HDL est souvent qualifié de «bon cholestérol», tandis qu’un taux élevé de LDL dans le sang entraîne une calcification des parois artérielles et est donc qualifié de «mauvais».

Contrôler le taux de cholestérol

Les expertes et les experts ont des avis partagés quant aux dangers réels d’un taux élevé de cholestérol. Cependant, il semble qu’il favorise l’artériosclérose (calcification des artères) et augmente le risque d’infarctus et d’AVC (en interaction avec d’autres facteurs de risque). Il est donc important de contrôler régulièrement son taux de cholestérol, surtout à partir de 40 ans environ.

Conseil pour baisser son taux de cholestérol

Si votre taux de cholestérol est élevé et que vous souhaitez le faire baisser, vous pouvez y contribuer en respectant les préceptes suivants:

  1. optez pour une alimentation saine, soit équilibrée, riche en fibres et pauvre en sucres comme en graisses; favorisez les graisses monoinsaturées (oméga 3), qui se trouvent principalement dans les poissons de mer ou dans les huiles végétales (de lin, de chanvre, de noix);
  2. réduisez votre surpoids; facilité par point 1;
  3. bougez régulièrement; aide pour point 2;
  4. renoncez à la nicotine; cela permet d'avoir davantage de souffle pour le point 3;
  5. les médicaments (ou leurs génériques) qui font baisser le taux de cholestérol sont la dernière option à envisager et qui doit être discutée avec un médecin.

 

Informations sur l'auteur

Stephan Fischer

Depuis 2007, je travaille comme rédacteur au sein de la Communication d’entreprise de Visana. Depuis le temps, je comprends le fonctionnement complexe de notre système de santé... plus ou moins! En tant que sportif aux intérêts variés et entraîneur d’athlétisme, je m’intéresse naturellement de près aux thèmes de la prévention, des blessures sportives ou de la récupération. Mais l’environnement et les sciences naturelles font également partie de mes intérêts journalistiques.