Georges Althaus | 10.07.2018

Cyber-risques

Attention: virus et autres infections venus d’Internet. Ils cherchent les mots de passe, prennent le contrôle sur des ordinateurs, paralysent les données et font chanter leurs propriétaires. Les cyber-criminels ont depuis longtemps découvert l’Internet comme milieu de vie leur permettant de chercher et d’attaquer leurs victimes sans être dérangés, de façon anonyme et à distance.

Souvenez-vous: l’année passée, l’attaque WannaCry, au niveau international, nous a montré clairement à quel point les maliciels peuvent être puissants et dangereux. Plusieurs entreprises actives sur le plan mondial telles que Renault, FedEx ont été victimes de cyber-attaque, de même que le Ministère russe de l’intérieur. Le fait que les lésés étaient des sociétés et institutions importantes a conforté les utilisateurs et utilisatrices privés d’ordinateurs dans leur conviction d’être à l'abri de telles menaces.

Mais la réalité est toute autre: nous ne sommes pas moins exposés aux cyber-risques que les entreprises internationales, quand nous programmons, réservons et payons nos voyages en Asie du Sud-Est, commandons encore la valise à roulettes et réglons nos affaires bancaires à la maison, sur l’ordinateur.

Savoir et agir

Ces dernières années, les gens ont pris davantage conscience des risques du WWW, même si des études notent en même temps que l’insouciance reste omniprésente et que les utilisateurs et utilisatrices se plaignent de comprendre de moins en moins l’évolution. En d'autres mots: la peur théorique augmente, mais les actions entreprises pour se protéger sur Internet restent trop rares.

Il ne suffit pas de savoir, il faut aussi appliquer ce savoir. - Johann Wolfgang von Goethe

Verhaltensregeln und Vorkehrungen

En effet, il existe des règles de comportement et des mesures de base que chacune et chacun peut appliquer sans trop de difficulté et qui sont efficaces.

  • Ainsi, les mots de passe «654321» et «mot de passe» n’offrent pas de protection. Un mot de passe efficace doit être un peu plus complexe, et surtout plus long. En entrant le terme de recherche «mot de passe sûr», Internet vous livrera de multiples instructions à ce sujet. D'ailleurs, nous vous conseillons de ne pas attendre le 1er février, journée mondiale du mot de passe!
  • Prudence lors de l’ouverture des annexes et quand vous cliquez sur les liens. De banaux fichiers Word et Excel peuvent aussi servir à importer des maliciels. Concernant les adresses de sites sensibles, saisissez-les plutôt manuellement, au lieu de vous servir de liens.
  • Thème de la sécurité de base: le système d’exploitation et les applications doivent être régulièrement mis à jour. Les solutions anti-maliciels et contre les logiciels espions peuvent aussi offrir une protection active. Vous trouverez tout cela et bien plus encore sur Internet, à acheter ou à télécharger gratuitement. N’oubliez pas: en plus de l’ordinateur, le routeur, les modems et les téléphones mobiles, par exemple, sont aussi connectés à Internet.
  • Informez-vous les médias publient continuellement des nouvelles sur la sécurité dans les réseaux et sur vos appareils. Cherchez les informations et les instructions, accumulez les connaissances. Quand on achète une nouvelle machine à laver, on commence aussi par lire le mode d’emploi, avant d’assurer la maintenance à long terme. N’ai-je pas raison?
  • Un back-up régulier et, idéalement, automatisé de tous les fichiers peut vous procurer une certaine tranquillité, en cas d’attaques.
  • Une bonne portion de prudence ne rime pas forcément avec méfiance et angoisse. Et en cas de pressentiment désagréable, respirez trois fois profondément et réfléchissez avant de déclencher une chaîne de conséquences néfastes, par un simple clic.
  • Et si tout cela ne suffit pas à vous procurer un sentiment de sécurité, confiez vos craintes à un tiers, en concluant une assurance contre les cyber-risques. Différents prestataires existent sur le marché. Une personne sur cinq dit pouvoir envisager de conclure une telle assurance.*

Just do it

Les mesures de prévention et de sécurité sur Internet citées représentent le standard minimal, mais il suffit déjà à neutraliser la plupart des menaces latentes et à réduire fortement les suites possibles, en cas de sinistre. Il s'agit d’un petit nombre de mesures et qui ne demandent pas beaucoup d’efforts. Elles sont faciles à mettre en œuvre et bon marché.

Mais comme déjà mentionné plus haut: entre la prise de conscience et l'action, le terrain est libre pour l’insouciance. C’est pourquoi, agissez dès aujourd’hui et installez vos remparts! Vous vous en féliciterez un jour!

*Si vous êtes une entrepreneuse ou un entrepreneur, depuis peu, Visana offre une telle couverture, sous le nom de CyberEdge 3.0, spécialement pour les PME. Cette assurance peut enclencher des mesures immédiates d’urgence, intervenir en cas de cyber-vol et de cyber-chantage, aider en cas de perte ou d’utilisation abusive de données et offre aussi une protection juridique et d’autres couvertures.

Informations sur l'auteur

Georges Althaus

Après avoir longuement exploré le domaine de l’art, je me suis établi dans le monde de l’économie: les termes tels que projets, prospection du marché et communication sont des mots-clés qui m’accompagnent et notamment depuis 2015, dans le domaine de la clientèle entreprises au sein de Visana. Je crois fermement que tout dépend des personnes et non des institutions. Et de plus: les chiffres, la nature et la créativité ne sont pas des notions qui s’opposent, mais qui, au contraire, se complètent formant idéalement un tout, aussi bien dans la sphère privée que dans la sphère professionnelle.