Melanie Schmid | 01.10.2018

Le marron, un concentré d’énergie pour l'automne

Les marrons illuminent les sombres journées d'automne: ils réchauffent non seulement les mains et l’estomac, mais nous apportent aussi des nutriments importants.

L’odeur embaume à nouveau les rues du centre-ville. Les traditionnelles petites maisonnettes en bois ont été installées il y a déjà quelques jours. Des commerçants et commerçantes assidus proposent chaque année à partir de fin septembre un «super-aliment», qui ne se vend pas seulement dans les boutiques spécialisées et qui n’est pas non plus importé d’Amérique du Sud: le marron. Bonne nouvelle: les marrons réchauffent non seulement les mains et l’estomac durant les froides journées d’automne, mais ils sont aussi excellents pour la santé, grâce à leurs précieux nutriments.

Une noix aux super-pouvoirs

Dans le sud de la Suisse, la châtaigne (qui fait partie de la famille des fruits oléagineux) est cultivée depuis déjà longtemps. Les marrons sont des châtaignes spécifiquement cultivées pour la consommation humaine. Encore aujourd’hui, ils proviennent généralement du Tessin ou d’Italie et ne doivent donc pas être transportés sur de longues distances. Leur richesse en protéines et leur faible teneur en lipides sont remarquables: les marrons font partie des collations les plus pauvres en graisses et fournissent en plus au corps des nutriments essentiels.

 

Voici les avantages de ce super-aliment:

  • pauvre en graisses (2 grammes pour 100 grammes; en comparaison, les amandes contiennent 50 grammes de lipides aux 100 grammes);
  • riche en protéine (9 grammes aux 100 grammes);
  • rassasiant;
  • sans gluten (adapté aux personnes souffrant de la maladie cœliaque);
  • riche en minéraux: potassium, magnésium, phosphore, calcium et acide folique;
  • il est généralement peu transformé, ses nutriments sont donc préservés;
  • produit local.

Comme en-cas ou en dessert

Les marrons sont délicieux comme collation, fraîchement grillés et achetés directement auprès du marchand de marrons chauds. Mais ils ont également fait leur entrée dans les cuisines. De nombreuses recettes confèrent aux marrons une touche automnale: que ce soit pour accompagner des plats de gibier ou des grands classiques tels que les spaghettis, la liste est infinie.

Les marrons sont également à l’honneur dans l’un des desserts hivernaux les plus appréciés en Suisse: les vermicelles, qui se composent principalement de purée de marrons, de sucre vanillé et de lait. Une astuce idéale pour les gourmands et gourmandes: en réalisant soi-même la purée, on peut renoncer au sucre et profiter quand même des précieux nutriments sous forme de dessert.

 

Dans les produits d’alimentation sans gluten, le marron est souvent utilisé en remplacement du blé, par exemple dans les pâtes, la farine ou le pain.

Pour ma part, plus aucun doute: la prochaine fois que je passe devant le stand de marrons chauds, je n’hésiterai pas une seconde!

Informations sur l'auteur

Melanie Schmid

Je travaille depuis 2016 au sein du département Communication d’entreprise de Visana, en qualité de rédactrice. J’apprécie de pouvoir découvrir sans cesse de nouveaux thèmes et intégrer mes propres sujets d’intérêt, comme dans le domaine de l’alimentation saine. L’activité physique est essentielle à mes yeux, que ce soit un jogging en forêt ou un cours de Pilates. Je suis également en mouvement sur notre globe terrestre: j’adore découvrir de nouveaux pays et de nouvelles cultures.