Doris Hofer | 06.09.2018

10 raisons qui motivent à faire du sport

Je pourrais sans problème énumérer 100 raisons qui me motivent à faire du sport. Je suis chaque fois complètement choquée lorsque des femmes me demandent ce que j’ai fait au centre de fitness pour perdre du poids et être si mince. Perdre du poids n'est certainement pas ma motivation, bien au contraire, j’aimerais m'étoffer et devenir forte. Voici les raisons les plus importantes qui expliquent pourquoi je m’entraîne depuis 23 ans sans interruption et avec beaucoup d’enthousiasme.

Hormones du bonheur sans effets secondaires

Lorsque nous mangeons du chocolat, notre corps produit des «hormones du bonheur» telles que la sérotonine et la dopamine qui créent la bonne humeur, mais qui peuvent également provoquer la dépendance. En pratiquant du sport, notre corps libère les mêmes hormones, sauf que, dans ce cas, nous retrouvons la forme, au lieu de prendre du poids.

Je ne suis jamais malade

Il arrive qu’un virus se propage et que toutes les personnes autour de moi tombent malades. Je ne l’attrape quasiment jamais, à moins que je ne dorme pas sept heures consécutives. Et alors, mon système immunitaire s’affaiblit également. Mais je crois que la combinaison entre un repos suffisant, une alimentation saine et le mouvement nous rend plus fort. D’ailleurs, je l’observe aussi chez Zoe et Noah. Si littéralement la moitié des enfants de leur classe sont cloués au lit à cause de la fièvre et de vomissements, eux sont fatigués tout au plus une journée, parce que leurs corps luttent contre les agents pathogènes. Après cela, ils sont de nouveau en forme.

Je peux m’épargner les crèmes pour la peau onéreuses

Ma grand-mère a appliqué sur son visage, durant toute sa vie, uniquement de la crème Nivea, et j’en fais de même. Je crois que c’est une bonne chose de faire de temps en temps une cure de vitamines, d’appliquer un sérum ou un masque. Je pense toutefois que boire beaucoup d’eau et éliminer les substances toxiques absorbées chaque jour en faisant du sport est encore plus efficace.

Je peux manger d’énormes portions

Mon ami Kerem dit toujours que je suis très exigeante en ce qui concerne l’alimentation. C’est vrai, étant donné que la plupart du temps, manger dans les restaurants n'est pas sain et que les portions sont minuscules. Je suis très heureuse lorsque je mange un immense bol de salade accompagné de sarrasin, d’avocat, de pois chiches, d’œuf, de pousses de toutes sortes et de noix. La portion doit être très grande, de préférence une portion familiale, car faire du sport donne faim.

Regard admiratif

Bien entendu, cela me plaît lorsque je vois la manière dont Kerem me regarde avec amour et admiration, quand nous sommes ensembles. Et j’en fais d’ailleurs de même. Adolescent, mon ami a joué au football au niveau professionnel et ses jambes et ses fesses sont restées fermes. Kerem apprécie le fait que je le complimente sur son physique.

Diminution du stress

Nous souffrons toutes et tous de stress, que ce soit au travail ou dans la vie privée. Parfois, j’ai tellement de choses en suspens sur ma liste que je me sens complément dépassée. Dans ces moments-là, je sais que je dois immédiatement faire du sport. Je fais alors mon sac et je me mets en route. L’entraînement est pour moi comme une méditation. Lorsque j’ai fini de m’entraîner, je pense: «Je vais y arriver, je n’ai qu'à commencer à m’occuper des choses que j’ai inscrites sur ma liste et en fin de compte, tout ne doit pas forcément être réglé aujourd’hui.» Je n’ai encore jamais consommé d’antidépresseurs ni d’autres comprimés (d’après mes amies, tout le monde le fait?), et je suis convaincue du fait que je le dois au sport.

Assurance

J’ai toujours aimé mon corps. Surtout mon ventre dont j’ai toujours été très fière parce qu’il est plat et bien dessiné. Mais je trouvais mes jambes terriblement grosses par rapport à mon corps plutôt gracieux. C’est une notion relative, il est vrai. Le fait est qu’autrefois, je ne pouvais pas porter de bottes, parce que je n’arrivais tout simplement pas à fermer la fermeture éclair. Aujourd’hui, je porte avec un grand plaisir des minijupes avec des bottes.

Activités avec les enfants, avoir de la force au quotidien

Mes enfants trouvent génial que je dévale le toboggan avec eux à la place de jeux et que je coure après un ballon de football. Je ne peux pas m’imaginer rester assise sur un banc et attendre que Zoe et Noah aient fini de jouer. Je crois que le sport peut avoir des effets positifs sur une relation, que ce soit parce que la fille est heureuse de pouvoir exceptionnellement apprendre quelque chose à sa mère ou parce que les enfants doivent reconnaître que jouer dehors procure au moins autant de joie que l’iPad. Mais avoir de la force constitue aussi un avantage sans les enfants. Je pense en particulier aux courses hebdomadaires que je dois porter jusqu’au quatrième étage, ou au pot de fleur que je peux déplacer seule, sans aide ni accident, dans un autre coin de l’appartement.

Je rentre dans tous mes vêtements

Comme je n’avais jamais été en surpoids, je n’avais jamais eu de problème lorsque j’essayais des vêtements. Toutefois dans les derniers mois de grossesse, je pouvais compatir avec les personnes qui se plaignent parce qu’elles ne trouvent plus aucun vêtement à la mode dans leur taille. Nous étions invités à un mariage, et je portais un vêtement d’une amie dans lequel je me sentais boudinée, comme si à tout moment toutes les coutures allaient céder, et même si j’ai reçu beaucoup de compliments, je ne me sentais pas à l’aise.

Beaucoup d’énergie

«Je suis trop fatigué/e pour faire du sport», telle est l’excuse fréquente des personnes allergiques au sport. Le fait est que je me sens toujours pleine d’énergie après l’entraînement. La logique doit donc être la suivante: fais du sport pour te débarrasser de ta fatigue. J’aime vraiment le fait que le sport fasse complètement partie de mon style de vie, je suis toujours pleine d’énergie, il n’y a pas de place pour la paresse chez moi.

Informations sur l'auteur

Doris Hofer

Je m’appelle Doris Hofer, connue sous le pseudo Squatgirl. Aujourd’hui, à 42 ans, je suis plus en forme que quand j’avais 20 ans, parce que je sais maintenant à quoi faire attention. Dans le blog Visana, je vous confie comment je réussis à rester pleine d’énergie, même avec le travail, les enfants et le chien. Nous faisons des exercices confortablement installés au salon et préparons des repas simples, mais sains, que vous pouvez emporter au bureau ou à l’école.