Annina Spahr | 12.09.2018

Un bon bol d’air

Fatigue, maux de tête et/ou torpeur sont des symptômes qui se manifestent fréquemment lorsque l’on reste longtemps entre quatre murs sans prendre l’air.

Le grand air contre la fatigue

Souvent, le manque d’oxygène dans l’air est pointé du doigt comme responsable de la fatigue et des maux de tête. Mais en réalité, le coupable est principalement le taux accru de dioxyde de carbone (CO2), que nous rejetons en respirant et qui nous rend fatigués, même à faible dose.

Renforcer le système immunitaire

Mais que se passe-t-il dans notre corps lorsque la concentration en dioxyde de carbone augmente? L’Homme a besoin d’oxygène pour extraire de l’énergie à partir des glucides, des protéines et des lipides. Si la teneur en oxygène dans l'air diminue, notre corps doit faire davantage d’efforts pour fonctionner à sa pleine capacité, d’où des sensations de fatigue et de torpeur. Pour y remédier, c’est très simple: il faut sortir prendre l’air. Le mouvement à l’air frais permet de faire le plein d’oxygène, peu importe que l’on sorte par beau ou mauvais temps. Le grand air stimule la circulation et renforce le système immunitaire.

Du temps au grand air, mais combien?

Pour notre corps et notre bien-être, nous devrions donc prendre chaque jour un bon bol d’air. Mieux encore, bouger au grand air. Quelques règles à retenir:

  • par beau temps, aussi longtemps qu’on le souhaite;
  • par mauvais temps, pas plus d’une heure;
  • en cas de gel, avec des températures de moins 10 °C, au maximum 30 minutes.

Le mouvement au grand air nous permet de respirer plus profondément. A l’inspiration, tous les organes et les muscles ainsi que le cerveau sont approvisionnés de manière optimale en oxygène, par le biais de la circulation sanguine; en conséquence, nous sommes en mesure de nous concentrer plus longtemps et disposons de meilleures capacités d’assimilation.

Un petit conseil:

En particulier en hiver, lorsque le chauffage est allumé, il est important de bien aérer quotidiennement son intérieur, afin de maintenir la qualité de l’air.

Informations sur l'auteur

Annina Spahr

Depuis 2016, je soutiens le Marketing de Visana, en tant que spécialiste du Marketing en ligne. J’apprécie l’univers en ligne, avec son évolution rapide et la diversité de ses possibilités. On ne s‘ennuie jamais, dans ce domaine. J’aime bien être à l’extérieur, voyager, et, ayant été footballeuse, je m’intéresse particulièrement aux thèmes du mouvement et de l’alimentation.