Stephan Fischer / 11.06.2019

La randonnée est le plaisir des Suisses!

De nombreuses personnes se sentent stressées au quotidien. Elles trouvent souvent l’équilibre en faisant des randonnées. Nous vous donnons des trucs et astuces pour que vous puissiez découvrir les magnifiques régions de randonnée de Suisse, avec une préparation optimale.

Les chiffres sont étonnants, en particulier en comparaison avec d’autres pays. Selon une étude représentative de Suisse Tourisme, trois Suisses sur quatre se sentent au moins parfois stressés/es, un tiers souvent, 4% même continuellement. En première ligne, ce sont des soucis au travail et le fait d’être atteignables en continu qui font augmenter le niveau de stress. En France, Angleterre et Hollande, les gens sont moins tendus. Seuls les Allemands atteignent des valeurs semblables aux Suisses.

Dans la même étude, les personnes ont été interrogées en plus sur la manière dont elles se détendent de préférence. C’est la nature qui a atteint le résultat maximum avec 72%, ce qui constitue également une valeur record par rapport aux autres pays. La Suisse est un beau pays, comme l’indique aussi ce sondage. De plus, à la question de savoir avec quelle activité on préfère recharger ses batteries, plus de la moitié a répondu: «En marchant!»

La randonnée contre la mauvaise humeur

Nous les Suisses sommes de vrais connaisseurs. Les bénéfices pour la santé de la randonnée sont incontestables, reconnus et variés. Le mouvement, l’air frais des Alpes ainsi que la sensation de plaisir que procure le paysage magnifique avec ses lacs, collines et montagnes contribuent fortement au maintien d'une bonne santé physique et psychique. La marche a en effet une influence positive sur notre circulation, notre cœur et notre système immunitaire, les articulations, les os et le cerveau. Elle est également bénéfique contre le diabète, le surpoids et la mauvaise humeur.

Et une chose est également sûre: la Suisse est un pays de randonnée de première catégorie. Il existe une quantité infinie d'itinéraires magnifiques, des parcours fantastiques se répartissent dans tout le pays. Les destinations mentionnées sont notamment le Tessin et l’Engadine, la Suisse intérieure et le Jura, l’Oberland bernois et la région des Trois Lacs, pour ne citer que quelques exemples de ces merveilles.

La planification est la clé du succès.

Ce qui est décisif dans la préparation d’une randonnée est de ne pas surévaluer ses capacités et donc de prévoir des balades réalisables. La longueur et la difficulté du tour sont tout aussi importantes que la saison et les prévisions météorologiques. Il vaut la peine en outre de toujours prévoir assez de temps et de se renseigner sur l’offre de restaurants et de moyens de transports publics dans la région en question.

Un randonneur expérimenté prépare en outre son sac à dos de façon adaptée. Une gourde est indispensable, au mieux contenant de l’eau ou du thé, ainsi que des petits en-cas tels que fruits, fromage, barres de céréales et sandwichs, crème solaire et protection contre la pluie, un portable ainsi qu’un pull ou une veste, au cas où le temps se rafraîchit soudainement. Et bien sûr: une carte de randonnée. On ne sait jamais quand la batterie de notre smartphone va nous lâcher. Au moins, le facteur de stress provenant du fait d’être atteignables en tout temps durant la randonnée disparaît alors véritablement.

En route pour la Schynige Platte!

Les quelque 1400 mètres de dénivellation séparant Wilderswil de la Schynige Platte ne constituent pas vraiment une randonnée pour débutants, mais pourquoi pas? Si vous préférez toutefois choisir une balade plus facile, offrez-vous le voyage dans le nostalgique train à crémaillère. En haut, savourez le magnifique panorama sur les Alpes en parcourant un des nombreux itinéraires circulaires partant de la Schynige Platte. Pour cela, profitez de l’offre exclusive de Visana Club pour le voyage aller-retour de Wilderswil à la Schynige Platte: www.visana.ch/club.

À propos
Stephan Fischer

Depuis 2007, je travaille comme rédacteur au sein de la Communication d’entreprise de Visana. Depuis le temps, je comprends le fonctionnement complexe de notre système de santé... plus ou moins! En tant que sportif aux intérêts variés et entraîneur d’athlétisme, je m’intéresse naturellement de près aux thèmes de la prévention, des blessures sportives ou de la récupération. Mais l’environnement et les sciences naturelles font également partie de mes intérêts journalistiques.

Commentaires Règles du blog'