Melanie von Arx / 02.10.2019

De la lecture pour les moments de détente

Les nuits s’allongent, les jours raccourcissent. C’est le contexte idéal pour se plonger dans des histoires captivantes. Nous avons rassemblé quelques ouvrages intéressants pour échapper aux jours d’automne gris et pluvieux.

Sentiment: Königskinder (Alex Capus)

Alex Capus jongle avec astuce entre deux couples et donc entre deux époques. Max et Tina vivent dans le présent. Pendant la nuit, ils sont pris dans la neige sur le Col du Jaun. Max profite de l’occasion pour raconter à sa femme l’histoire d’amour de Jacob et Marie qui vivaient dans la Gruyère du 18e siècle. Les évènements historiques intégrés sont passionnants, comme par exemple le premier vol en montgolfière.

 

La narration de l’auteur suisse donne vie au livre. Bien qu’il s’agisse d’une histoire d’amour, elle est loin d’être kitsch. Le livre est facile à lire, sa lecture est enthousiasmante. J’ai littéralement avalé le livre en une journée, journée que j’ai passée à sourire.

Suspense: série Carl Mørck (Jussi Adler-Olsen)

Au total huit affaires occupent Carl Mørck du département V de Copenhague. Il s’agit d’affaires criminelles non résolues dans tout le Danemark, qui moisissaient dans une armoire. Dans la première affaire, il mène l’enquête sur la disparition d’une femme quelques années auparavant. Il découvre alors qu’elle est prisonnière d’un psychopathe en quête de vengeance. Fort heureusement, il est le plus souvent épaulé par ses assistants Assad et Rose pour mener l’enquête, même si les deux ont aussi des choses à cacher.

 

L’auteur est passé maître dans l’art du suspense et du frisson. Les affaires sont compliquées, violentes et dramatiques jusqu’au dernier instant. A peine a-t-on terminé le livre, que l’on se réjouit déjà de lire le prochain épisode de Carl Mørck et son équipe. Malgré toute la cruauté, il ne manque jamais une touche d’humour.

Classique: Le Parfum (Patrick Süskind)

Dans le Paris du 18e siècle, Jean-Baptiste Grenouille naît au milieu des déchets de poisson. Sa vie n’est pas facile, mais il est doté d’un excellent odorat. Jean-Baptiste passe des années d’apprentissage et de voyage jusqu’à ce qu’il devienne parfumeur à Grasse. Là-bas se produit alors un affreux crime.

 

Cet ouvrage de 1985 compte déjà parmi les classiques littéraires. Il est aussi lu à l’école, car il offre une grande marge d’interprétation. Malgré son âge, il n’a rien de poussiéreux et reste passionnant jusqu’à la dernière page. Celui qui préfère les films aux livres: le roman a été adapté au cinéma en 2006.

Humour: Le vieux qui voulait sauver le monde (Jonas Jonasson)

Après avoir quitté son home par la fenêtre et disparu, le centenaire Allan Karlsson vit depuis un certain temps à Bali avec son ami Julius. Là-bas, il ne savoure pas sa fin de vie, au contraire.  Après un vol en montgolfière raté, il atterrit en Corée du Nord chez Kim Jong-Un. Même à 101 ans, on peut donc encore vivre l’aventure. Après plusieurs situations périlleuses, il rencontre notamment Donald Trump avec qui Allan ne souhaite cependant pas établir d’amitié profonde. Même l’ancienne Conseillère fédérale Doris Leuthard apparaît un court instant...

 

Avec beaucoup d’humour et encore plus d’anecdotes critiques sur les évènements politiques actuels, le livre de Jonas Jonasson est très divertissant. On ne peut pas s’empêcher de s’attacher à Allan Karlsson.   

Enfants: Fifi Brindacier (Astrid Lindgren)

Quelle fille n’aimerait pas ressembler à Fifi Brindacier? Pippilotta Viktualia Rullgardina Krusmynta Efraimsdotter Långstrump («Fifi») habite avec son cheval «Oncle Alfred» et le singe «Monsieur Nilsson» dans la villa «Villekula». Là-bas, Fifi fait ce qui lui plaît. Tommy et Annika sont ses meilleurs amis. Ensemble, ils vivent toutes sortes d’aventures qui les conduisent sur la mer jusqu’au pays de Taka-Tuka.

 

Dans tous les livres d’Astrid Lindgren, on sent le grand cœur et l’amour de l’auteure, ce qui rend les histoires uniques et intéressantes. La lecture de Fifi Brindacier fait autant plaisir aux enfants d’aujourd’hui qu’à leurs parents et grands-parents. 

À propos
Melanie von Arx

Je travaille depuis 2016 au sein du département Communication d’entreprise de Visana, en qualité de rédactrice. J’apprécie de pouvoir découvrir sans cesse de nouveaux thèmes et intégrer mes propres sujets d’intérêt, comme dans le domaine de l’alimentation saine. L’activité physique est essentielle à mes yeux, que ce soit un jogging en forêt ou un cours de Pilates. Je suis également en mouvement sur notre globe terrestre: j’adore découvrir de nouveaux pays et de nouvelles cultures.

Commentaires Règles du blog'