Apprentissage de commerce pour sportif

Mateo Fiechter fait partie des grands talents parmi les gardiens de but de l’unihockey suisse. En plus des matchs, il s’entraîne jusqu’à six fois par semaine. Cela est possible grâce à un apprentissage de commerce pour sportif, qu’il fait chez Visana.

Lorsqu'enfant, Mateo Fiechter regardait le hockey à la télévision, c’étaient surtout les gardiens de but qui le fascinaient. À cause de l’équipement, et notamment des masques. «Ils m’impressionnaient», nous raconte le jeune homme. Il n'est donc pas étonnant qu’il se rappelle précisément le moment auquel son plus grand vœu a été exaucé, il y a dix ans de cela. «Je suis rentré à la maison après l’école et sous ma couverture se trouvait un paquet contenant un but et un masque!»

«Mon entraîneur m'a dit que je pouvais aller loin, en tant que gardien de but, si je m'accrochais. Et j'ai pris ça au sérieux.»

Sa carrière d’unihockey

Mateo Fiechter a débuté comme joueur de terrain auprès du UHC Berthoud. Dans le but, il se sent à présent comme à la maison: «L'entraîneur m'a dit que je pouvais aller loin, en tant que gardien de but, si je m'accrochais. Et j'ai pris ça au sérieux.» Il joue maintenant auprès du grand club SV Wiler-Ersigen. «Mon prochain objectif est de rejoindre la première équipe», raconte Mateo Fiechter.

 

Il a vécu son plus beau moment sportif pendant un tournoi international U19, à Altdorf, lors du match contre la Tchéquie. «Les 500 spectateurs nous ont extrêmement soutenus, chaque action réussie était fêtée comme un triomphe. C'était fantastique!»

 

Mateo Fiechter aimerait un jour garder le but de l’équipe nationale suisse A. Et il aimerait jouer comme professionnel, en Suède.

Apprentissage de commerce pour sportif: prendre des jours libres pour étudier

Il est difficile de planifier précisément une carrière de sportif de haut niveau. C'est pourquoi Mateo fait actuellement une formation d'apprenti de commerce, au siège principal de Visana, à Berne. Après cela, il veut faire la maturité professionnelle. «La mère d’un de mes co-équipiers travaille chez Visana et elle m'avait raconté que cette dernière offrait la possibilité de suivre un apprentissage commercial comme sportif de performance. Je suis heureux de pouvoir maintenant y effectuer mon apprentissage».

 

«L'apprentissage commercial comme sportif de performance me facilite les choses, puisqu’il me permet de répartir mon temps de façon très flexible. Je travaille 20 heures par semaine et je vais à l’école un jour par semaine.»

 

De plus, il s’entraîne jusqu’à six fois par semaine. Et il y a aussi les matchs. «C'est parfois stressant. Mais heureusement que mes supérieurs/es sont cool, ils comprennent ma situation. En particulier l’école constitue un gros défi. Quand je suis occupé un week-end entier, il m’arrive de venir plus tard pour avoir le temps de préparer les examens.»

Portrait

Mateo Fiechter (17 ans) est né à Cali, en Colombie. À l’âge d’un an, il est venu s’installer à Berthoud, avec sa mère.

 

Il vit avec ses parents et Malena, âgée de sept ans, ainsi que Gabriel, âgé d’une année. «On ne s'ennuie pas», dit notre apprenti Visana, «on s’amuse bien. Et j'aime être un modèle pour ma sœur et mon frère.»

À propos
Ana Ilak Fernandes

Je travaille chez Visana depuis déjà quelques années et j’ai eu l’occasion de passer par différents domaines. Depuis 2012, je suis active dans le domaine du marketing en ligne. Les termes de programmatic buying, médias sociaux ou génération de leads font partie de mon quotidien. Ce secteur se développe très rapidement et chaque jour apporte son lot d’innovations. Le changement continuel avec de nouvelles possibilités et surtout le fait que les mesures mises en oeuvre puissent être évaluées rendent mon travail particulièrement intéressant. A côté de mon travail, je suis mère de deux petits coquins. Pour moi, les thèmes du mouvement et du divertissement, de l’alimentation équilibrée et de la santé jouent un rôle important.

Abonnez-vous maintenant!

Commentaires Règles du blog'