Simone Hubacher / 15.11.2021

S'accrocher et persévérer, avec Mujinga et Christian

Novembre: le froid, la grisaille, l’obscurité... Maintenant plus que jamais, reste en mouvement! Et lance-toi des défis! Nos ambassadeurs Visana, Christian Stucki et Mujinga Kambundji, suivent actuellement un entraînement progressif et dévoilent comment ils se motivent personnellement.

On connaît toutes et tous cette situation: en particulier maintenant, lorsque la lumière du jour se fait rare et que les températures frôlent déjà le zéro, la motivation pour un footing le soir après le travail nous manque. Pour rester en forme durant la période hivernale, il est toutefois important de surmonter sa propension à la paresse et de ne pas se laisser aller. Pour ce faire, il est utile de se fixer un objectif, conseille l’ambassadrice Mujinga Kambundji (voir ci-dessous).

 

Nos ambassadeurs ont débuté l'entraînement progressif fin octobre/début novembre, sans perdre de vue leurs objectifs personnels pour la prochaine saison. Nous leur avons demandé ce qu’ils ont actuellement au programme.

Mujinga Kambundji:

La fin d’une saison, c’est le début d’une autre. Nous avons analysé et adapté quelques points que nous souhaitons optimiser. Et maintenant, depuis fin octobre déjà, c’est pour moi l’heure de l’entraînement progressif. Actuellement, je m’entraîne pour moitié à l’intérieur et pour moitié à l’extérieur. Je cours encore à l'extérieur, tant que le sol n’est pas gelé et qu’il n’y a pas de neige. Bientôt cela sera le cas et je m'entraînerai alors à nouveau au Centre national d’entraînement pour le sport de performance à Magglingen, en salle. À l’heure actuelle, je consacre environ deux heures par jour à l’entraînement au total, du lundi au samedi. Cela augmentera toutefois de semaine en semaine; avant le début de la saison, je m’entraînerai jusqu’à 3 heures et demie par jour.

Christian Stucki:

Oui, pour nous lutteurs aussi, l'entraînement progressif a commencé début novembre. Pour moi, le fait que je ne peux pas encore tout faire après mon opération de l’épaule vient ajouter une difficulté. Actuellement, je me concentre sur l’entraînement des jambes, des abdos et des fessiers; il s'agit de l’entraînement fondamental. Je m’entraîne majoritairement à l’intérieur, soit concrètement à 99%, la météo n’étant déjà plus vraiment favorable. Et quiconque me connaît sait que je ne suis pas amateur de course à pied. C’est pourquoi je privilégie le vélo d’intérieur au tapis de course. Tommy Herzog, notre préparateur physique, nous fait transpirer au studio de fitness. Actuellement, je m’entraîne environ 8 à 10 heures par semaine. Cela augmentera bientôt, lorsque nous reprendrons la lutte en décembre/janvier.

Que faire contre les problèmes de motivation?

Mujinga Kambundji trouve qu’il est important et utile d’avoir un objectif en vue. «Et quelle que soit la fréquence à laquelle tu t’entraînes: tu sais ainsi pourquoi tu dois le faire.» Et la probabilité est ainsi réduite de subir une baisse de motivation, quelle que soit la saison. Si le «feu intérieur» semble toutefois éteint pendant une longue période, il est temps de rechercher de nouveaux défis. «Pourquoi ne pas s’essayer à un nouveau sport? Ou acheter un nouvel abonnement de fitness, après plusieurs années sans? S’entraîner dans un autre groupe ou avec d’autres personnes peut également aider».

 

Mujinga planifie pour sa part un créneau fixe dans la journée et la semaine, pour son entraînement. C’est ce qu’elle recommande aussi aux sportives amatrices et sportifs amateurs: «Tu sais ainsi que ton programme prévoit par exemple une séance de footing le samedi, de 10 à 11 heures. C’est un rendez-vous immuable».

La fin d’un entraînement, le début d'un autre: participe maintenant au camp en ligne!

Les Kids-Camps Visana avec les deux ambassadeurs seront organisés pour la deuxième fois l’année prochaine. Comme Mujinga et Christian, nous nous remémorons les bons moments de la première édition et attendons bien sûr avec impatience la seconde. Pour patienter jusqu’à l’automne prochain, les anciennes participantes et anciens participants, les futurs enfants Visana et d'autres personnes intéressées peuvent maintenant participer à un camp en ligne interactif: sois de la partie lorsque les talents de la relève accueillent Mujinga avec un enthousiasme débordant, lorsque Christian et ses acolytes lutteurs montrent de super astuces, lorsque les sprinteuses se mesurent à Mujinga sur la piste de tartan, et bien d’autres aventures.

 

>> Camp en ligne interactif

Abonnez-vous maintenant!

À propos
Simone Hubacher

Depuis mars 2021, je travaille comme rédactrice au sein de la Communication d’entreprise de Visana. Le sport et la santé sont mes passions. Et comme c'est de cela qu’il s’agit dans ce blog, j’y contribue volontiers, moi aussi. Aujourd’hui, je trouve mon équilibre, entre de très belles tâches exigeantes, en tant que maman de deux filles très vives (nées en 2010 et en 2013), et un mélange consciemment concocté, constitué de mouvement actif (course, crossfit, vélo de course, natation, ski) et de moments de détente, tout aussi importants (lecture, méditation, nature).

Commentaires Règles du blog'