Corinne Dubacher / 01.03.2021

Allergie aux noix: quand une noix devient potentiellement mortelle

Les allergies aux noix peuvent survenir soudainement et conduire la personne touchée directement aux urgences. Un compte-rendu.

Je me souviens encore bien de cette journée en mai 2013 lorsqu’une noix est pour la première fois devenue une menace pour moi.

Evidemment, je savais que les allergies aux noix existaient et qu’elles pouvaient être potentiellement mortelles. Mais comme je n’avais pas été touchée jusque-là, je mangeais des noix en grandes quantités sans m’en soucier. Mais ce jour-là, la situation a brusquement changé. J’avais rendez-vous avec une amie pour aller souper. J’ai commandé des pâtes avec un pesto aux noix.

 

Jusqu’ici, pas de problème. Directement après le repas, nous avons été dans un bar et y avons commandé un drink agrémenté de fraises fraîches. C’est là que les premiers symptômes sont apparus. J’ai commencé à sentir des picotements sur mon cuir chevelu et mes mains. Mes paupières ont gonflé, mon visage est devenu rouge et tacheté. Un instant plus tard, je ressentais des démangeaisons sur tout le corps, c’était insupportable. J’ai laissé mon drink et suis immédiatement rentré chez moi. Heureusement, j’habitais à proximité.

Un voile noir devant les yeux

Arrivée à la maison, j’ai pris une douche glacée pour atténuer les démangeaisons. Ça n’a servi à rien. Mon cœur s’est emballé et soudain, j’ai eu un voile noir devant les yeux. D’une seconde à l’autre, je ne voyais plus rien. J’étais pourtant pleinement consciente. J’ai appelé mon ami qui se trouvait au salon: «Au secours, je ne vois plus rien!» Il m’a alors simplement répondu: «Mais tes yeux sont pourtant ouverts!». Il a alors appelé l’hôpital Triemli. Ils nous ont dit d’immédiatement venir aux urgences.

Diagnostic: choc anaphylactique de stade 2

Arrivés aux urgences, tout est allé très vite. Après avoir évoqué le pesto aux noix et les fraises, je n’ai même plus eu besoin de remplir le formulaire d’admission. Tous les gens autour de moi étaient bizarrement nerveux. Ils ont fait appel à des médecins, j’ai immédiatement reçu des antihistaminiques et de la cortisone. Ma tension artérielle a été mesurée et les gens autour de moi m’observaient le regard inquiet. À ce moment-là, je ne savais toujours pas ce qui m’arrivait. Après une nuit agitée – j’avais l’impression que quelqu’un venait en permanence surveiller ma tension artérielle – on m’a communiqué le diagnostic: choc anaphylactique.

 

Un choc anaphylactique est la forme la plus grave d’une réaction allergique. Elle est classée en quatre stades. J’étais au stade 2. Cela signifie que mon système immunitaire a très fortement réagi à l’allergène. Dans mon cas aux noix. Eventuellement que la fraise a aussi joué un rôle. Ce ne sont cependant pas que les aliments qui peuvent provoquer un choc anaphylactique potentiellement mortel, mais aussi le venin d’insecte ou les médicaments.

Le traitement des allergies aux noix

Déjà à l’hôpital, on m’a expliqué que le traitement était difficile. Une allergie aux noix ou une allergie alimentaire peut survenir très soudainement – à l’époque j’avais 33 ans – et peut disparaître aussi vite qu’elle est apparue. Pourtant, la meilleure protection est d’éviter l’allergène. Ils m’ont donc donné un set d’urgence contenant des comprimés de cortisone et un antihistaminique que je devais prendre en cas de symptômes. De plus, j’ai reçu un EpiPen, une seringue d’adrénaline avec laquelle je devais me piquer dans la cuisse en cas de réaction grave. Jusqu’ici, j’en ai heureusement jamais fait usage.

 

Plus tard, j’ai utilisé à deux ou trois reprises le set d’urgence. Je l’ai toujours sur moi, on peut l’obtenir dans n’importe quelle pharmacie. Une possibilité d’atténuer l’allergie aux noix est l’acupuncture. En 2014, j’ai suivi un traitement pendant trois mois tous les quinze jours. Je ne peux pas dire s’il a eu un effet. Pour le savoir, il faudrait que je mange des noix. Ce que je ne ferais pas. Le choc est toujours présent.

Attention lors des achats

Autrefois, la tourte aux noix des Grisons figurait parmi mes desserts préférés. C’est terminé. Quand je fais mes achats, j’étudie en détail les ingrédients, notamment pour les douceurs et les pâtisseries. Au début, j’ai été surprise de constater le grand nombre d’aliments contenant des noix. Notamment les noisettes et les pistaches sont très répandues. J’y suis d’ailleurs aussi allergique, ce que j’ai appris plus tard. Quant au restaurant, je m’y rends, mais je ne suis plus aussi relax qu’avant. Je dois toujours rappeler à mes amis et ma famille que je souffre d’une allergie aux noix.

Il y a noix et noix

Un temps, j’évitais toutes les noix. J’avais trop peur d’une nouvelle réaction allergique. Je me suis intensément penchée sur les allergies aux noix, j’ai beaucoup lu à ce sujet et ensuite, j’ai tenté de manger à nouveau une noix. Je supporte bien les cacahouètes qui peuvent déclencher de très fortes réactions chez certains individus. Les amandes aussi. Et je ne suis pas non plus allergique aux traces de noix. Cependant, l’allergie aux noix se manifeste différemment chez chaque individu.

Que faire en cas d’allergie aux noix?

Le danger de l’allergie alimentaire est que l’on ne sait généralement pas si on en souffre. De plus, on n’a évidemment pas les médicaments d’urgence sur soi. Je le recommande cependant à chacun/e, car on ne sait jamais. Ça peut arriver à tout moment. Le plus important est d’immédiatement appeler le médecin urgentiste ou de se rendre aux urgences si l’on constate des symptômes. Les minutes comptent.

À propos
Corinne Dubacher

J’ai rejoint l’équipe du marketing en ligne de Visana en 2017, comme rédactrice et bloggeuse indépendante. J’adore me plonger régulièrement dans de nouveaux thèmes et écrire sur ces sujets. Après quelques années d’expérience dans diverses agences, j’ai fondé en 2011 ma propre agence de rédaction GlossyWords (www.glossywords.ch) et je conseille des entreprises dans les domaines de la rédaction, des blogs et des médias sociaux. Les activités sur et au bord de l’eau sont mon loisir de prédilection. J'apprécie tout autant une journée passée à paresser sur un transat qu’une séance de Power Yoga au bord du rivage ou une longue excursion en stand-up paddle. Et lorsque le temps n’est pas au beau fixe, je divertis mon mari et mon chat, j’expérimente en cuisine ou je me plonge dans la lecture de bonnes histoires.

Abonnez-vous maintenant!

Commentaires Règles du blog'