Rhume des foins: courir malgré les pollens

Le rhume des foins peut gâcher la course à pied en plein air pour les personnes concernées. Nous vous donnons des conseils utiles, afin que vous puissiez pratiquer le footing malgré la pollinisation.

C’est enfin le moment de reprendre l'entraînement en extérieur. Les températures douces du printemps invitent une foule de coureuses et coureurs en pleine nature. Si seulement ce fâcheux rhume des foins n’existait pas! Les allergiques aux pollens ne doivent toutefois pas renoncer à la course à pied. Grâce à la préparation adéquate, vous laisserez littéralement les pollens loin derrière vous.

Huit conseils: courir avec le rhume des foins

1. Savoir, c’est pouvoir

Avec un test d’allergie sous forme de test cutané ou sanguin, vous pourrez déterminer quels pollens provoquent chez vous une réaction allergique. Renseignez-vous auprès de votre médecin.

2. Consulter les prévisions polliniques

Aucune journée ne ressemble à une autre. Il faut donc impérativement consulter quotidiennement les prévisions polliniques. Par exemple ici: www.pollenundallergie.ch. Sur ce même site Internet, vous pouvez vous abonner à la newsletter pollinique, qui vous informe chaque semaine quant à la situation dans la région sélectionnée.

 

Et pour savoir en tout temps quelle quantité de pollens circule et à quel endroit, n’hésitez pas à télécharger l’app gratuite «Pollen-News» (allemand). Bon à savoir: à partir de 800 mètres d'altitude, la concentration en pollens diminue.

3. Après la pluie, le footing

La pluie est une aubaine pour les personnes sujettes au rhume des foins. En effet, elle nettoie les particules de pollens de l’air et permet ainsi d’abaisser temporairement la concentration pollinique. L’idéal est donc d'aller courir une demi-heure après une averse. Il en va autrement à l’approche d’un orage d’été. L’humidité de l’air élevée est absorbée par les pollens jusqu’à ce qu’ils explosent, libérant de grandes quantités de protéines allergéniques, qui peuvent accroître les éternuements et favoriser les crises d'asthme.

4. Quel est le meilleur moment pour aller courir?

Que ce soit tôt le matin, à midi ou tard le soir, aucun moment de la journée n’est malheureusement totalement dénué de pollens. À certains endroits, la pollinisation est très forte le matin, tandis qu’à d’autres, elle augmente vers le soir. Seul un coup d'œil à l’app «Pollen News» peut vous éclairer.

5. Porter des lunettes de soleil

Pour les allergiques, les lunettes de soleil sont un accessoire indispensable pour aller courir. Choisissez idéalement un modèle qui couvre bien les yeux. Les muqueuses seront ainsi moins irritées.

6. Courir avec un masque?

Nous en avons probablement toutes et tous assez de porter un masque. Une écharpe ronde spécialement destinée aux sportifs et sportives peut néanmoins valoir la peine. Le tissu séparant les muqueuses des pollens fait office de bouclier de protection supplémentaire. Autre astuce utile: respirer par le nez. Moins d’allergènes atteindront ainsi les poumons.

7. Ville ou campagne

On pourrait penser que le rhume des foins est omniprésent dans la campagne, mais l'allergie aux pollens a encore plus beau jeu dans les villes à forte densité, et ce, en raison de la pollution de l'air. Les gaz d’échappement peuvent déclencher ou aggraver les symptômes. Si vous êtes allergique aux graminées, le parc public est à proscrire; préférez-lui plutôt la forêt. C’est l’inverse pour les allergiques aux pollens d’arbres: pratiquer la course à pied à travers champs, au bord d’une rivière ou d’un lac est une bonne alternative à la forêt.

8. Éliminer les pollens

Les pollens s’immiscent partout. Ils s’accrochent aux cheveux, aux vêtements et à la peau. Pour ne pas diffuser ces particules dans tout votre logement, mieux vaut prendre un bain ou une douche directement après le footing. Il est également utile de laver ses vêtements après chaque séance et de ne pas les faire sécher à l’air libre.

Quand renoncer à l’entraînement en extérieur?

Vous vous sentez affaibli/e ou la concentration en pollens est actuellement très forte? Alors privilégiez le sport en intérieur, renoncez à votre entraînement ou optez pour une séance de yoga douce.

À propos
Corinne Dubacher - Glossy Words

Als freischaffende Texterin und Bloggerin unterstütze ich das Visana-Onlinemarketingteam seit 2017. Ich liebe es, immer wieder in neue Themen einzutauchen und darüber zu schreiben. Nach einigen Jahren in verschiedenen Agenturen gründete ich 2011 meine eigene Textagentur GlossyWords (www.glossywords.ch) und berate Unternehmen in den Bereichen Text, Blog und Social Media. Meine Freizeit verbringe ich am liebsten am oder auf dem Wasser. Ein fauler Tag im Liegestuhl schätze ich genauso wie eine Poweryoga-Session am Ufer oder eine ausgiebige Tour auf dem SUP-Board. Wenn es das Wetter mal nicht so gut meint, bespasse ich Mann und Katzen, experimentiere in der Küche oder lasse mich von guten Geschichten unterhalten.

Abonnez-vous maintenant!

Commentaires Règles du blog'