Patrizia Catucci / 24.03.2021

Jeûne intermittent: un recyclage cellulaire pour le corps

Le jeûne intermittent, ou «intermittent fasting» est une méthode de jeûne à laquelle on attribue un effet positif sur le métabolisme. Il consiste à s’alimenter pendant une fenêtre horaire prédéfinie et à jeûner le reste du temps. Cela signifie qu’on ne mange pas nécessairement moins, mais moins souvent. Le jeûne intermittent n’est pas un régime, car aucune règle ne prescrit ce qu’on doit manger. Il s’agit en premier lieu de détoxifier et de régénérer l’organisme. Le jeûne intermittent n’est pas limité dans le temps, il est possible de le pratiquer toute sa vie.

Dès le début de l’évolution humaine, le jeûne était pratiqué de manière volontaire ou involontaire, pour toutes sortes de raisons (p. ex. mauvaises récoltes, pauvreté, guerre, motifs religieux ou médicaux). Renoncer à s’alimenter renforce la discipline et la conscience corporelle. Il y a longtemps déjà, on rapportait l’effet curatif du jeûne. L’objectif est de nettoyer ses intestins, de préserver sa santé et d’améliorer son bien-être.

 

Dans le cadre du jeûne intermittent, il n’est permis de manger que durant les heures définies. Le reste du temps, on ne devrait boire que de l’eau, des tisanes aux fruits ou aux plantes, du café, ou de l’eau infusée, pour apaiser la faim

Ces deux formes de jeûne intermittent sont particulièrement appréciées:

  16:8
 

La méthode de jeûne intermittent la plus répandue et la plus appréciée, particulièrement adaptée aux débutants/es. Le principe est simple: on jeûne chaque jour pendant 16 heures (nuit comprise) et on peut consommer deux à trois repas répartis sur une période de huit heures.

 

Chacun/e est libre de sauter le petit déjeuner ou le repas du soir (par exemple, en définissant une fenêtre d’alimentation de 8h00 à 16h00 ou de 12h00 à 20h00).

 

  5:2
 

Cette méthode consiste à manger normalement cinq jours par semaine et à jeûner ou consommer au maximum 500 calories les deux jours restants.

 

Il appartient à chacun/e de déterminer quelle méthode lui convient le mieux, en testant par soi-même. N’oubliez pas: lorsqu’on pratique le jeûne intermittent, il est essentiel d’avoir un mode de vie sain, incluant notamment une alimentation saine et équilibrée, une activité physique et des périodes de détente quotidiennes.

 

Que se passe-t-il lorsqu’on jeûne par intermittence? Quel est l’effet du jeûne?

Il existe de nombreuses études à ce sujet, mais toutes les questions n’ont pas encore été élucidées.

 

Il est prouvé que de courtes phases de jeûne sont bénéfiques pour la santé. Pratiquer le jeûne intermittent à long terme entraîne une modification de la biochimie du corps. Le métabolisme du sucre et des graisses s’améliore, la pression sanguine baisse, le cholestérol et l’inflammation diminuent et la capacité à résister au stress s’accroît.

 

Le sucre n’est absorbé dans nos cellules qu’avec l’aide de l’insuline, une hormone produite dans le pancréas. Entre les repas, pour autant qu’on ne grignote pas, le taux d’insuline diminue et les cellules adipeuses peuvent libérer le sucre stocké, comme source d’énergie. Lorsque le taux d’insuline est suffisamment bas pendant une période suffisamment longue, l’organisme brûle des graisses.

 

Le jeûne intermittent doit améliorer la concentration et donne davantage d’énergie, car le corps apprend à gérer le stress déjà au niveau cellulaire. La pression sanguine et le pouls au repos s’en trouvent réduits, ce qui influe positivement sur le système cardiovasculaire.

Autophagie

Il s’agit des processus de nettoyage et de détoxification des cellules. Des mécanismes de nettoyage spécifiques sont stimulés et utilisés pour la collecte des déchets et le système de recyclage des cellules. Ce faisant, les composants cellulaires défectueux sont filtrés et éliminés. L’autophagie est principalement déclenchée par le manque de nourriture. Pendant la phase de jeûne, les cellules des différents organes sont obligées de recourir à leurs propres dépôts. Ainsi, elles éliminent d’une part les composants usagers endommagés de même que les toxines et recyclent les éléments encore utilisables.

Inconvénients

Lorsqu’on jeûne, notre corps puise dans ses réserves d’énergie. L’organisme peut avoir besoin de plusieurs semaines pour s’habituer au nouveau rythme. Pendant cette période, les effets secondaires sont la fatigue, les maux de tête, la faim et les sautes d’humeur.

 

En principe, on devrait se tenir à la fenêtre d’alimentation choisie, en particulier au début. On ne doit toutefois pas être trop pointilleux/se. Quelques exceptions ici et là, par exemple une invitation à un brunch, sont bien sûr permises.

 

Le jeûne intermittent n’est pas un défi simple à relever, en particulier pour celles et ceux qui consomment habituellement beaucoup de glucides raffinés, par exemple des pâtes, du riz et du pain blancs ainsi que des sucreries. Mais cela en vaut la peine.

J’ai tenté l'expérience

J’ai testé le jeûne intermittent. Vous pouvez découvrir ici les expériences que j'ai faites avec le jeûne intermittent et si cela en vaut la peine.

Bon à savoir

Les femmes enceintes et allaitantes ainsi que les enfants devraient renoncer à jeûner. Si vous prenez des médicaments ou si vous souffrez de problèmes de santé, veuillez consulter votre médecin avant de jeûner. De même, les personnes exerçant un travail très exigeant et intensif et celles qui souffrent ou ont souffert par le passé de troubles alimentaires ne devraient pas pratiquer le jeûne intermittent. Si vous êtes en bonne forme physique, rien ne vous empêche de tester le jeûne intermittent par vous-même.

Conseil

Le conseil d’A. Marti (abonnés/es sur facebook), pour en savoir plus sur le thème du jeûne: «The Complete Guide to Fasting» de Dr Jason Fung et Jimmy Moore. Le spécialiste du diabète et l’auteur au succès international présentent dans leur livre toutes les informations à connaître sur le jeûne.

Abonnez-vous maintenant!

À propos
Patrizia Catucci

Je suis passionnée par la vie de famille, les blogs, les tendances et la conception. J’ai toujours été un esprit créatif et j’ai pu jusqu’à présent gérer mon blog ZigZagFood.org qui traite de la famille et des recettes culinaires. Je l’ai mis de côté pour quelques temps pour travailler au sein de l’équipe de marketing en ligne chez Visana, dont je gère le blog. Durant mon temps libre, je teste de préférence des aliments tendance savoureux et surtout sains, je bricole, je crée ou je me promène dans la nature. En tant que mère de deux filles et conceptrice de produits, je peux traiter le blog en m’appuyant sur la devise «La beauté sauvera le monde» (Dostoïevski). Je l’alimente en outre avec des impressions drôles de la vie de famille, des idées de bricolage faciles, des conseils de santé et de délicieuses recettes et d’autres thèmes passionnants que je partage avec vous.

Commentaires Règles du blog'