Sabrina Gurtner / 18.10.2021

Rendonnées avec un chien - le conseils

L’automne, une saison idéale pour la marche avec ou sans chien. Une activité physique à l’air frais apporte non seulement un bien-être considérable au corps et à l’organisme mais aussi à l’âme.

Je me réjouis de vous emmener dans quelques-unes de mes escapades automnales et vous donne quelques conseils pour la marche (en automne) avec un chien.

 

Quand on a comme moi un chien sensible aux conditions climatiques, l’automne avec ses températures clémentes est propice aux randonnées avec lui. Admirer les forêts aux couleurs chatoyantes, fouler un tapis de feuilles mortes et se recharger de la chaleur des derniers rayons de soleil sont autant de bonnes raisons pour enfiler ses chaussures de randonnée.

Astuces pour une randonnée avec son chien

Dans la mesure du possible, je pars sur les chemins avec mon fidèle compagnon. Depuis huit mois, il s’agit d’un chihuahua mâle répondant au nom de Nuo. Avant lui, c’était ma golden retriever Shila qui m’accompagnait. Deux chiens tout à fait différents, qui m’ont permis de vivre des expériences variées en randonnée avec eux.

 

  • En premier lieu, il faut s’équiper de chaussures de marche. Les feuilles mortes et pierres mouillées sont vite responsables d’une chute. Avec un chien en laisse qui subitement peut vous entraîner, de bonnes chaussures deviennent indispensables.
     
  • Depuis que je me suis retrouvée bloquée sur une île pendant plusieurs heures en Suède, j’emporte toujours avec moi quelque chose à grignoter et beaucoup d’eau (aussi pour le chien). Certains chiens ne boivent pas des ruisseaux et rivières. Alors que ma chienne golden ne buvait presque jamais d’eau en route, Nuo doit souvent faire une pause pour se désaltérer.

Un petit conseil: au lieu d’emporter une écuelle pour votre compagnon, un petit sac RobiDog pourra faire l’affaire pour boire dedans. J’ai toujours ces sacs à excréments sur moi alors que j’oublie souvent la gamelle de voyage pliable. Autre avantage: les sacs sont très légers. C’est pratique pour ceux qui veulent randonner «léger».
 

  • Et dans mon sac, je n’ai pas seulement de quoi grignoter pour moi mais aussi pour mon chien. J’adapte l’alimentation emportée pour mon compagnon à l’activité effectuée. Pour une longue randonnée, j’emporte un peu plus de ses biscuits préférés.
     
  • Lors de nos marches, mes chiens portent toujours un harnais, ce qui me permet de mieux les aider dans les passages difficiles. Toujours emporter une laisse va de soi pour moi. Surtout lorsqu’il faut traverser un pré, car les chiens ne doivent déranger les bêtes qui pâturent. Dans ce cas-là, je tiens le chien en laisse courte, du côté opposé au troupeau et traverse le pré le plus vite possible. Dans ces cas-là, je porte souvent mon chihuahua, c’est plus simple.
     
  • J’ai toujours une laisse à pister sur moi aussi. Pour mon chien actuel, j’utilise une laisse Biothane, facile d’entretien. Avant de se mettre en route, il convient de s’informer sur la réglementation cantonale concernant l’obligation de tenir son chien en laisse.
     
  • Il est préférable d’avoir sur soi également une petite pharmacie de voyage.
     
  • Je mets aussi des linges dans la voiture afin de sécher, si nécessaire, mon chien avant de le faire grimper dans la voiture.

Randonnée adaptée à votre animal

Le circuit de randonnée doit être naturellement adapté à votre animal. Je recommande donc de planifier le trajet à l’avance, surtout quand on se lance dans les paysages alpins. Il y a toujours des passages qui ne sont pas faciles pour un chien. Heureusement qu’il existe maintenant bon nombre d’apps qui permettent d’organiser sa randonnée. Pour ma part, j’utilise toujours Komoot.ch.

 

Comme nous les humains, un chien doit apprendre à marcher en montagne. Il convient en l’occurrence de prendre en compte l’âge et la condition physique du chien. Après en avoir parlé avec mon vétérinaire, je suis allée très tôt en montagne avec Nuo. Et je fais attention à son poids ainsi qu’à sa forme générale. Je le promène tous les jours, de façon à ce qu’il ait un entraînement régulier.

 

La race du chien joue aussi un rôle et un chihuahua est tout à fait capable de faire une randonnée de 30 km. Les propriétaires de chien peuvent bien évaluer les compétences de leur animal. Beaucoup de chiens continuent de marcher alors qu’ils ont atteint leurs limites. Il faut, en tant que propriétaire, penser à laisser suffisamment de temps de pause à son chien. Avec Nuo, j’ai augmenté le niveau de difficulté progressivement.

 

Partir en randonnée avec un chien est toujours un moment privilégié pour moi. Et Nuo fait partie des compagnons de route que j’apprécie le plus! Notamment, parce qu’il se plaint rarement mais aussi parce qu’il s’adapte automatiquement à mon rythme. Pendant que je prends beaucoup de photos en chemin, mon chien a la possibilité de renifler les environs à sa guise.

Ma suggestion «rando»: le sentier panoramique du Lötschental

La Suisse fourmille de sentiers de randonnée tous plus beaux les uns que les autres. Ma plus jolie randonnée d’automne a été celle du sentier panoramique du Lötschental, sur un parcours de 12,9 km. Les mélèzes dorés du Lötschental contrastent avec le ciel bleu (espérons-le) et les buissons de myrtilles aux petites feuilles rouges.

 

Nous sommes partis de la Fafleralp et avons continué la randonnée jusqu’à Lauchernalp. Une randonnée idéale aussi avec un chien, car elle ne présente pas de passages dangereux et que le chemin est parfois ombragé.

Abonnez-vous maintenant!

À propos
Sabrina Gurtner

Enfant déjà, j’aimais passer du temps en plein air. Être dans la nature m’aide à trouver un équilibre avec mon travail.  Mes endroits préférés sont les montagnes suisses ou la Scandinavie. Juste avant ma pause en 2018, j’ai découvert le blog. J’aime écrire sur mes expériences et motiver les lectrices et lecteurs à faire des activités en plein air. Depuis décembre 2018, je travaille chez Visana où j’ai pu publier mon premier article de blog sur son site Internet.

Commentaires Règles du blog'