retour à l'aperçu

Cancer de la peau: savoir l’identifier et réagir

Patrizia Catucci
Patrizia Catucci
Vous avez pleinement profité du soleil estival? Super! Le soleil est toutefois néfaste pour notre plus grand organe: la peau. Peut-être découvrez-vous soudain ce grain de beauté ou nodule étrange, que vous n’avez encore jamais vu. Dans ce cas, vous devriez consulter rapidement votre médecin de famille ou dermatologue, car une modification cutanée pourrait indiquer un cancer de la peau.

Quels sont les différents types de cancers de la peau?

On fait en principe la distinction entre les cancers de la peau dits «clairs» et ceux dits «noirs».

Cancer clair de la peau

Le cancer clair de la peau (parfois appelé cancer blanc de la peau) se manifeste généralement à des endroits du corps très exposés au soleil, soit le visage, les oreilles, le crâne, le cou ainsi que les bras, le dos des mains et des pieds.

 

Les deux principaux sous-types sont le carcinome basocellulaire et le carcinome spinocellulaire.

Le carcinome basocellulaire

   
 

Le carcinome basocellulaire se développe dans la couche basale de l’épiderme. Le premier signe est souvent un durcissement de la peau. S’ensuit un nodule dont la couleur peut aller d’un blanc vitreux à rougeâtre. Il peut ultérieurement former des croûtes et suinter.

Le carcinome spinocellulaire

   
 

Le carcinome spinocellulaire se développe dans les cellules épineuses de l’épiderme. Les carcinomes spinocellulaires débutent sous forme de nodules plus ou moins grands, qui se kératinisent et forment ensuite des croûtes. Il peut arriver que la croûte se brise et suinte ou saigne.

Le cancer blanc de la peau évolue généralement lentement, mais progressivement. Il peut également attaquer les tissus, cartilages, os et nerfs environnants. Dans de rares cas, le cancer blanc de la peau forme des métastases. C’est pourquoi il est important de discuter des modifications suspectes de la peau avec le médecin de famille ou le/la dermatologue. Plus le cancer blanc de la peau est identifié tôt, plus il est facile à traiter.

 

>> Ligue contre le cancer: Les cancers de la peau hors mélanome et lymphomes

Cancer noir de la peau

Le cancer noir de la peau, également appelé mélanome, est le quatrième type de cancer le plus fréquent en Suisse. Il se développe souvent à partir d’un grain de beauté ou d’un nævus préexistant. Il peut toutefois aussi former une toute nouvelle tâche pigmentée.

 

Contrairement au cancer blanc de la peau, le cancer noir peut se former partout sur le corps, y compris à des endroits inattendus, tels que la zone intime, la plante des pieds voire sous les ongles des doigts et des orteils.

 

Le cancer noir de la peau se développe sur plusieurs mois voire années. Plus il est découvert tôt, plus les chances de guérison sont élevées. Car attention, le cancer noir de la peau peut former des métastases.

Quelle est la cause du cancer de la peau?

En bref: une exposition excessive aux rayonnements du soleil, pendant une longue période. Le rayonnement ultraviolet du soleil, mais aussi des solariums, peut modifier le patrimoine génétique des cellules cutanées. Ces cellules modifiées commencent ensuite à se multiplier de manière incontrôlée et forment un cancer de la peau.

 

Le cancer de la peau touche généralement des personnes qui s'exposent beaucoup au soleil sans protection suffisante. Il existe toutefois aussi d’autres facteurs de risque, tels qu’une peau claire, la présence d’un grand nombre de grains de beauté, une prédisposition familiale et un système immunitaire affaibli. Le cancer de la peau peut également toucher des personnes jeunes et en bonne santé.

Comment se protéger contre le cancer de la peau?

Les règles à suivre sont les mêmes que pour la prévention des coups de soleil et/ou des allergies au soleil: il faut bien protéger la peau du soleil. Par exemple, en portant des vêtements longs, en restant à l’ombre et en utilisant une bonne crème solaire. Protégez-vous également lorsque vous conduisez ou travaillez derrière une vitre en plein soleil. Veillez à ne pas non plus négliger la protection solaire en hiver et dans les montagnes.

 

Lorsque vous présentez plusieurs facteurs de risque, en particulier, vous devriez contrôler régulièrement votre peau. En ce qui concerne les grains de beauté, vous pouvez appliquer la règles ABCDE:

 

  1. Asymétrie: le grain de beauté a-t-il une forme irrégulière?
  2. Bords irréguliers: les bords sont-ils irréguliers ou mal délimités?
  3. Couleur: le grain de beauté présente-t-il plusieurs couleurs ou des couleurs non homogènes?
  4. Diamètre: le grain de beauté est-il supérieur à 6 millimètres?
  5. Évolution: la taille, la couleur, la forme ou l’épaisseur du grain de beauté évolue-t-elle?

 

Si vous répondez «oui» à une ou plusieurs questions, la prudence est de mise. Il en va de même pour d'autres modifications de la peau, qui grossissent, durcissent, suintent, saignent ou présentent un aspect squameux ou surélevé. Si vous identifiez de telles modifications, faites-les contrôler sans délai par votre médecin de famille ou le/la dermatologue.

Comment se déroule l’examen auprès du médecin de famille ou du/de la dermatologue?

Le médecin de famille ou le/la dermatologue examine la zone suspecte avec un dermatoscope, un microscope optique spécial.

 

En cas de résultats douteux pour lesquels on souhaite observer la dynamique de la croissance, une documentation photographie est possible. Pour un grain de beauté suspect, le médecin de famille prélève un échantillon de tissu (biopsie) ou procède à l’ablation totale du grain de beauté, avec anesthésie locale, bien entendu. L’échantillon de tissu est ensuite examiné en laboratoire. Selon la manière dont le cancer de la peau s'est développé, des examens supplémentaires peuvent être nécessaires pour déterminer la meilleure méthode de traitement.

Quelles sont les différentes méthodes de traitement?

Un traitement précoce est efficace dans de nombreux cas. La méthode de traitement optimale dépend du type, de la taille et de la position du cancer ainsi que de la présence ou non de métastases.

 

  • Le cancer de la peau est le plus souvent opéré, afin d’éliminer le cancer par voie chirurgicale, avec une marge de sécurité. Le tissu est examiné en laboratoire, afin de contrôler si toutes les cellules cancéreuses ont bien été retirées. Il en va de même pour les métastases.
     
  • Certains types de cancers cutanés peuvent également être détruits par le froid ou l’électricité.
     
  • Lorsque le cancer de la peau ne peut pas ou pas totalement être opéré, une radiothérapie est recommandée.
     
  • Pour le cancer blanc de la peau, il existe des baumes et crèmes qui provoquent une inflammation de la peau, afin de détruire le cancer de la peau superficiel. Pour un cancer noir de la peau de grande taille ou qui a déjà formé des métastases, il existe des médicaments spécialisés.
     
  • Lorsque les thérapies effectuées restent sans effet, le cancer de la peau et surtout les métastases peuvent également être traités par chimiothérapie.

Vous vous exposez beaucoup au soleil?

Alors contrôlez régulièrement votre peau, car en ce qui concerne le cancer cutané, la devise est: protéger, identifier et réagir.

Donnez-nous votre avis

Cet article vous a-t-il été utile? Que pouvons-nous améliorer?

Règles du blog'

Articles connexes

Contact