Fabian Ruch / 22.04.2022

Et voici Daniel! Trouver la chaussure idéale, avec une analyse de course

Daniel est plein d’entrain: après plus de 20 ans de pause, il reprend également la course à pied. Grâce à un conseil professionnel au magasin de sport, il a trouvé les chaussures de course qui lui vont parfaitement. Une analyse du style de course vaut la peine pour toutes celles et tous ceux qui cherchent les chaussures de course optimales.

Daniel a débuté son année fitness plein d’ambition: en 2022, il veut bouger plus, manger plus sainement et perdre quelques kilos. Aussi avec l’aide d’une conseillère en diététique, qu’il a vue en mars. Aujourd’hui, il est optimiste et motivé et il représente une véritable inspiration pour toutes les personnes qui aimeraient entretenir un mode de vie meilleur. 

 

Les défis ne vont pas lui manquer, cette année. D’une part, avec les défis divers de Visana, qui commencent bientôt. D'autre part, avec ses activités personnelles. Et parce que l’importance d’un matériel adapté à la situation et aux besoins individuels est connue, lors de la pratique du sport, Daniel se fait conseiller personnellement dans le magasin de sport, spécialisé en analyses de marche et de mouvement, fin mars.

 

Quel que soit le type de sport, il est recommandé de ne pas économiser au niveau de l’équipement. «Un matériel adéquat permet d’éviter les blessures. Avec les chaussures de course, par exemple, il s'agit de trouver un modèle adapté, afin d’éviter les appuis erronés, entre autres», dit Tobias Schumacher. Selon lui, de nombreuses personnes ne savent pas l’effet que peut avoir sur l'ensemble du corps le fait de porter des chaussures qui ne sont pas adaptées idéalement aux conditions du corps. En particulier sur les articulations des hanches et des genoux.

 

Tobias Schumacher est une «pointure» de la scène de la course et est lui-même un sportif enthousiaste. Ancien membre du cadre national suisse de triathlon, il a plusieurs fois participé au légendaire Ironman, à Hawaï. Il sait donc exactement à quel point il est important d’utiliser le bon équipement de sport. Après diverses formations continues, particulièrement dans le domaine de la biomécanique, il vit sa passion comme propriétaire de Schumacher Sport AG, à Langenthal, depuis 2003 ((Link)). Il a déjà effectué plus de 70 000 analyses de la marche. Le magasin spécialisé, en Haute-Argovie, est connu comme le paradis pour les passionnés/es de marche et de course.

 

La popularité du jogging se maintenant, l'entreprise offre aussi des analyses à distance, dans le cadre de conseils pour chaussures de course. On doit se filmer soi-même lors d’une courte séquence de course et en faisant des flexions des genoux, puis envoyer les vidéos à l’équipe de Schumacher Sport. Elle les analyse et recommande les modèles de chaussures qui pourraient être les bonnes, par voie électronique. De plus, si un défaut est identifié, des recommandations d'exercices d’étirement sont fournies.

Le style de course de Daniel: une intéressante analyse sur vidéo

Daniel choisit un conseil sur place, dans le magasin à Langenthal. En réalité, il ne court plus depuis près de vingt ans, à cause de problèmes aux hanches. Il est donc un peu sceptique quant à son avenir de coureur. Tobias Schumacher accueille la délégation de Visana. L’offre de son commerce est énorme: il y a 700 différents modèles, rien que pour les chaussures de course (!). Tobias mène l'entretien avec rapidité, demandant d'abord des indications personnelles, avant de passer à la préparation adéquate à la course. 

 

Avant de courir: l’étirement est décisif

Le fait de négliger l’aspect de l’étirement provoque des raccourcissements parfois importants chez un grand nombre de personnes, dit Tobias. La partie arrière de la cuisse, en particulier, doit être activée, idéalement pendant deux à trois minutes de chaque côté, avec le genou légèrement fléchi. 

Chaussures adaptées

Rapidement, le spécialiste remarque les pieds étroits de Daniel. Grâce à son expérience, il pense déjà aux modèles qui pourraient convenir. Déjà à partir de 11 ou 12 ans, un conseil professionnel pour les chaussures de course est indiqué, dit Tobias, afin d’éviter les déformations suffisamment tôt. «C'est vraiment dommage qu’il y ait encore beaucoup de personnes qui achètent n’importe quelle chaussure, mais qui ne leur convient pas du tout, physiologiquement.» Souvent, elles ne respectent même pas le principe le plus important, d'acheter les chaussures une taille trop grande.

 

Avec une chaussure parfaite, explique Tobias, le transfert de force entre les pieds, les genoux et les hanches est idéal. De plus, les semelles moyennes et extérieures sont en accord avec la géométrie et les déroulements des mouvements, la rapidité et le terrain, ce qui contribue à une maîtrise et à une stabilité idéales. Des technologies et des matériaux de plus en plus recherchés et une analyse de la course complète et biomécanique permettent de trouver la chaussure idéale pour chaque pied. 

 

Quelques minutes plus tard, Daniel court déjà à travers le magasin, le modèle est confortable et il peut donc très vite monter sur un tapis de course très moderne, avec deux caméras, afin d’analyser son style de course. Les mouvements de Daniel paraissent fluides et élégants, mais, en les regardant plus précisément, au ralenti, ils s'avèrent solliciter de nombreuses parties du corps inutilement, menant à des énormes compensations. De manière détaillée, Tobias montre que les pieds sont de travers et quels sont les effets sur les différentes phases de la marche (appui, position debout, poussée). Mais il montre surtout avec quelles adaptations il est possible de contrer ces déficits, avec la bonne paire de chaussures.

La deuxième paire que Tobias estime adéquate, après avoir étudié la vidéo, est déjà très bonne. Mais finalement, un autre modèle est encore meilleur pour Daniel. Après un nouveau passage sur le tapis de course, la vidéo montre clairement que les pieds sont moins soumis à des charges erronées: le déroulement des mouvements est nettement plus arrondi. Daniel rayonne, parce qu’il a compris la signification de chaussures de course personnalisées. Avec des semelles orthopédiques de qualité, le confort peut être encore augmenté; là aussi, le magasin de Tobias Schumacher offre des solutions complémentaires. 

 

 

De plus, une semelle individuellement adaptée peut aussi être utilisée facilement dans d'autres chaussures, ce qui donne des effets au quotidien. En effet, les chaussures de tous les jours peuvent aussi provoquer des charges erronées considérables. «Je suis sûr qu'avec le bon matériel aux pieds, Daniel peut de nouveau courir avec plaisir», dit Tobias. «Avec ces chaussures, il n’y aura pas d’effet négatif sur la hanche.» Concernant le matériel également, il n’y a pratiquement plus de limites pour la course: que ce soit au niveau des chaussettes, des bas de compression pour sport, des vêtements de toutes sortes ou de l’alimentation. Toutefois, l'essentiel est une excellente paire de chaussures, comme celle que Daniel a trouvée grâce à l’analyse de la course. 

Tobias explique que pour le début, il est important de courir des distances courtes. D’abord juste quelques minutes, puis quelques kilomètres: réaliser des progrès par étapes. La fonctionnalité, soit l’amortissement ou la maîtrise, d’une chaussure de course idéalement adaptée au corps n’est réduite qu’après 600 ou 700 kilomètres. Jusque-là, le chemin est encore long, pour Daniel. Peu après, il poste les photos de ses premières courses et routes, dans le chat commun whatsapp du blog de Daniel. Il s’étire de manière exemplaire et court à pas légers le long de l’Aar. Et sa femme, Nadja, une coureuse passionnée, se réjouit d’avoir un nouveau partenaire de course, inattendu.

Et voilà Daniel redevenu un coureur, au jeune âge de 52 ans.

Abonnez-vous maintenant!

À propos
Fabian Ruch

Sur le plan sportif, je pratique principalement des sports de ballon et de balle (football, tennis, golf), mais j’aime aussi aller à la salle de sport. Professionnellement, je travaille aujourd’hui comme journaliste sportif pour la NZZ et j’exerce une activité indépendante dans le domaine de la communication. J’ai l’occasion de soutenir Visana au niveau rédactionnel dans de nombreux domaines. Je suis par ailleurs chef de la rédaction du premier magazine suisse de sport féminin SPORTLERIN. En plus du sport, les voyages, la lecture et le poker font partie de mes activités favorites parmi les nombreuses occupations que j’apprécie.  

Commentaires Règles du blog'