Georges Althaus / 16.03.2022

Maladie, douleur et activité physique: réconciliation d’une contradiction

La santé et la liberté de mouvement de notre corps sont nos biens les plus précieux. Si nous traversons toutefois une phase durant laquelle nous sommes limités sur le plan corporel, cela ne signifie pas pour autant que l’activité physique et le sport ne sont plus possibles. Bien au con-traire: il est alors plus que jamais important de maintenir une activité physique. Mais dans une certaine mesure.

Un esprit sain nécessite un corps sain, et le contraire; cette devise semble avoir encore gagné en importance au cours de ces dernières années: le sport, le fitness, le bien-être, la performance physique sont à la mode actuellement. Les nombreux studios et centres de fitness ne désemplissent pas et des milliers de personnes se rendent en montagne le week-end ou pratiquent le jogging ou le walking en forêt aux premières heures du jour.

Plus que jamais, l’activité physique est importante!

Cet article devrait encourager les personnes souffrant d’une limitation physique dans leur liberté de mouvement à pratiquer une activité sportive. Il n'est pas nécessaire pour cela de dépasser les limites et d’établir de nouveaux records. La devise à appliquer: le mieux est l’ennemi du bien; il est préférable de progresser lentement que de stagner rapidement.

«Ce qui est utilisé se développe. Ce qui reste inutilisé s’atrophie.»
Hippocrate de Cos, médecin grec (environ 460 à 370 avant J.-C.)

C'est compliqué

Plus de 200 os et petits os, d’innombrables muscles, articulations, ligaments, disques intervertébraux, tendons et fascias constituent l’appareil locomoteur. Tous ces nombreux composants, dans une interaction complexe et très finement réglée, constituent notre corps et créent surtout nos capacités de mouvement. Et ces éléments sont constamment renouvelés, graissés, réparés, assemblés ou démontés. Il n'est donc pas étonnant qu’il y ait fréquemment un élément qui ne fonctionne pas ou difficilement.

 

Prenons l'exemple des maux de dos: ils sont devenus les maux les plus populaires au cours des dernières décennies en raison d’une posture malsaine au travail et du fait de rester beaucoup assis en voiture ou devant la télévision. Si auparavant, la recommandation générale était de se protéger, de réduire l’activité physique et de laisser passer la douleur, il est à présent clairement conseillé d’exercer une activité physique exigeante, dans la mesure où les douleurs le permettent: marcher, courir, effectuer des exercices de dos ciblés et les charges en tous genres au quotidien aident de façon très efficace à combattre et éliminer les douleurs et les tensions.

Une activité physique modérée est une aide

En pratiquant une activité sportive, on contribue à réduire le stress, ce qui permet également d’apporter une détente dans les zones problématiques: l’un amène l'autre et le cercle vicieux devient cercle vertueux. Écoutez votre corps et n’augmentez l'activité que lentement. Évitez les impacts trop forts sur la colonne vertébrale et veillez à porter des chaussures amortissantes et à pratiquer sur une surface souple.

À propos du dos:

un entraînement à long terme peut aussi apporter de très bons résultats en cas de problèmes de disques. Après une éventuelle opération, de très grands progrès peuvent être atteints et le processus de guérison peut être raccourci en combinant un traitement conservateur, une physiothérapie et son propre entraînement progressif durable.

Ostéoporose et arthrose: effets à long terme grâce à la persévérance

Une maladie de l’appareil locomoteur très différente est l’ostéoporose. Cette maladie du métabolisme conduit au fait que, dans nos os qui se renouvellent constamment, la réduction devient plus importante que la reconstruction, conduisant à une diminution progressive de la substance totale. Sont concernées en grande partie les femmes après la ménopause et les personnes âgées. En cas d’ostéoporose, il apparaît toutefois à quel point l’activité physique et le sport pratiqués déjà durant la jeunesse sont importants pour la prévention de pertes osseuses futures et du risque de fractures qui en découle.

 

Et c’est d’autant plus le cas lorsqu’on reçoit le diagnostic de l’ostéoporose: on peut entraîner la solidité des os. Grâce à une charge et décharge ciblée du squelette, les os sont stimulés dans leur transformation, leur renouvellement et leur renforcement. On obtient cet effet au mieux avec des exercices d’endurance à l’aide de poids et des types de sports favorisant le développement des muscles, tels que l'aérobic, le (slow-) jogging ou en se rendant dans un centre de fitness. Et d’ailleurs: il n'est jamais trop tard!

 

Il est déjà présumé depuis longtemps que le manque de mouvement joue également un rôle en cas d’arthrose, parallèlement au surpoids et à des antécédents dus à un accident. Les articulations trop peu utilisées produisent trop peu de liquide synovial. Or, c'est justement le liquide synovial qui amène les nutriments dans le cartilage articulaire et veille ainsi au bon déroulement du mouvement.

 

Ici, ce sont plutôt les types de sports avec des mouvements ronds et doux qui sont recommandés: natation, vélo, marche, slow- et aqua-jogging, ski de fond.

 

Ce qui est déterminant

  • Tous les types de sports peuvent également être pratiqués dans leur version lente. Il ne s'agit pas de vitesse ou de dépassement des limites, mais de trouver l’équilibre entre défi et plaisir.
  • Régularité et continuité temporelle
  • Effectuer l’enchaînement des exercices de façon à protéger au maximum les articulations et avec la plus grande légèreté possible; préférer les sols naturels et les gazons à l’asphalte
  • Avoir le bon équipement, en particulier pour les sports de course, ne coûte pas cher, mais est fondamental
  • Une augmentation modérée de la performance préserve des lésions dues à une surcharge
  • Il existe des cours adaptés pour débutants pour presque tous les types de sports. Ainsi, les erreurs de base peuvent être évitées dès le début.
  • En cas de doute concernant le sport choisi et l’intensité de l’entraînement, toujours consulter le médecin et l’impliquer dans le plan d'entraînement.
  • Avoir une alimentation équilibrée et garder une certaine mesure dans la consommation de produits d’agrément joue également un grand rôle dans la réussite.

Le printemps approche à grands pas. Alors qu'attendons-nous pour faire du bien à notre corps, que nous souffrions d’une atteinte dans nos mouvements ou pas. Partez dans la nature, à la montagne, allez dans un centre de fitness et faites de la marche, du jogging, du walking, de la natation ou du vélo. Faites-le attentivement, en étant à l’écoute de votre corps, lentement ou avec élan.

Mais faites-le! Nous vous souhaitons plein succès et un effet bénéfique sur votre corps et votre es-prit.

Visana mypoints

myPoints est le programme de bonus numérique de Visana. Nous vous soutenons dans le fait d’effectuer consciemment plus d’activité physique au quotidien. Que ce soit par la pratique du sport ou de toute autre activité, l’essentiel est que vous bougiez régulièrement. Si vous disposez de l’assurance complémentaire chez Visana, vous êtes récompensé/e pour vos activités avec un montant allant jusqu’à 120 francs par an.

 

>> Vers myPoints

 

Abonnez-vous maintenant!

À propos
Georges Althaus

Après avoir longuement exploré le domaine de l’art, je me suis établi dans le monde de l’économie: les termes tels que projets, prospection du marché et communication sont des mots-clés qui m’accompagnent et notamment depuis 2015, dans le domaine de la clientèle entreprises au sein de Visana. Je crois fermement que tout dépend des personnes et non des institutions. Et de plus: les chiffres, la nature et la créativité ne sont pas des notions qui s’opposent, mais qui, au contraire, se complètent formant idéalement un tout, aussi bien dans la sphère privée que dans la sphère professionnelle.

Commentaires Règles du blog'