Assurance-accidents obligatoire (LAA) – une sécurité financière optimale

Que ce soit dans le secteur hospitalier, celui de la restauration ou des services, les accidents et maladies peuvent également toucher vos salariés/es. En tant qu'employeur, vous êtes tenu par la loi d'assurer vos collaborateurs et collaboratrices contre les accidents professionnels et non professionnels ainsi que les maladies professionnelles. L'assurance-accidents obligatoire selon la LAA de Visana répond à toutes les exigences légales et couvre entre autres les domaines de prestations centraux, à savoir les frais de guérison et les coûts liés à la perte de salaire. Ci-après, nous répondons point par point aux questions les plus fréquentes concernant l'assurance-accidents.

Quelles personnes sont obligatoirement assurées contre les accidents?

Tous les salariés/es employés en Suisse sont obligatoirement couverts par une assurance-accidents. Sont considérées comme salariées, les personnes qui exercent une activité dépendante au sens de l'AVS.

Sont également assurés obligatoirement contre les accidents

  • les apprentis/es
  • les stagiaires
  • les volontaires
  • les personnes exerçant une activité chez un employeur aux fins de se préparer au choix d’une profession
  • les personnes travaillant dans des écoles de métiers ou des ateliers protégés
     

Quelles personnes ne sont pas assurées obligatoirement contre les accidents?

Les personnes exerçant une activité indépendante ainsi que les femmes et hommes au foyer ne sont pas assurés obligatoirement contre les accidents. Il est recommandé notamment aux personnes exerçant une activité indépendante de conclure une assurance-accidents, afin de se protéger contre les maladies et accidents professionnels. Font également partie des exceptions les agents de la Confédération qui sont soumis directement à l'assurance militaire.

Quand les personnes assurées ont-elles droit aux prestations de l'assurance-accidents?

Les personnes assurées ont droit à des prestations de l'assurance-accidents obligatoire en cas d'accidents professionnels, d'accidents non professionnels et de maladies professionnelles.
Bon à savoir: les salariés/es qui travaillent moins de huit heures par semaine sont assurés exclusivement contre les accidents et maladies professionnels. Ils ne sont pas assurés contre les accidents non professionnels.

Qui paye les primes de l'assurance obligatoire?

En tant qu'employeur, vous assumez la prime de l'assurance obligatoire contre les accidents et maladies professionnels. La prime pour l'assurance contre les accidents non professionnels est en principe à la charge des salariés/es. Les employeurs déduisent cette part du salaire des employés/es. Dans certains cas, les primes sont directement prises en charge par l'employeur. 

  • Aperçu

    Avec l'assurance-accidents (LAA), vous êtes couverts en cas:

    • d'accidents professionnels
    • d'accidents non professionnels (à partir de huit heures de travail par semaine)
    • de maladies professionnelles
    • de traitements ambulatoires en cas d'accident
    • de traitements stationnaires en division commune
    • de perte de salaire: couverture à hauteur de 80% à partir du 3e jour jusqu’au maximum LAA
  • Détails

    Une protection efficace avec l'assurance-accidents (LAA)

    Les entreprises ont l'obligation d'assurer leurs collaboratrices et collaborateurs contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles en vertu de la loi fédérale sur l'assurance-accidents (LAA). L'assurance-accidents de Visana offre l'assurance-accidents légale à toutes les entreprises qui ne sont pas obligatoirement assurées par la Suva en vertu de la loi.

    Elle couvre les prestations suivantes:

    • frais de voyage, de transport et de sauvetage
    • rentes d’invalidité et de survivant
    • indemnité pour atteinte à l'intégrité et allocation pour impotent

Comblez les lacunes de l'assurance-accidents obligatoire

L'assurance complémentaire LAA

Urgences Suisse

Urgences à l’étranger

Contacter en ligne

Information destinée aux salariés/es

Les collaboratrices et collaborateurs qui ne sont plus assurés auprès de leur employeur contre les accidents professionnels doivent informer rapidement la caisse-maladie. La couverture du risque-accidents selon la loi sur l'assurance-maladie entre alors à nouveau en vigueur après la conclusion.