FAQ pour les personnes assurées

Le Conseil fédéral et l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) continuent d’informer la population suisse. Nous fournirons toutefois à nos assurés/es des informations supplémentaires quant aux questions en lien avec le coronavirus et les répercussions sur l'assurance-maladie, par nos différents canaux (site Internet, médias sociaux, publipostages, etc.).

Comment Visana informe-t-elle ses assurés/es sur le coronavirus?

Vaccination

Quelle est la position de Visana par rapport à la vaccination contre le Covid-19?

Visana recommande la vaccination à titre volontaire contre le coronavirus.

La vaccination contre le Covid-19 est gratuite pour les personnes assurées. Pour cela, elles ne doivent ni payer la franchise ni la quote-part.

Existe-t-il déjà un vaccin contre le coronavirus?

Le 19 décembre 2020, le premier vaccin de Pfizer/BioNTech a été autorisé par l’autorité de surveillance des médicaments Swissmedic; dans certains cantons, la vaccination a ainsi pu débuter peu après. Le 12 janvier 2021, Swissmedic a agréé le vaccin de Moderna comme second vaccin contre le covid-19. Les cantons sont responsables de l’organisation et de la vaccination de leur population résidente. La vaccination est gratuite pour les assurés/es. 

Sur la page Internet de l’OFSP consacrée à la vaccination contre le coronavirus, vous trouverez des informations relatives aux objectifs poursuivis par la vaccination contre Covid-19, aux différents vaccins et à l’état d'avancement actuel en matière de vaccination.

Qui devrait se faire vacciner?

En principe, toutes les personnes dès l’âge de 16 ans. Comme il n’y a pas suffisamment de doses de vaccin à disposition au début de la vaccination, seules certaines personnes seront d’abord vaccinées.

La vaccination est prévue également en priorité pour les groupes-cibles suivants, dès l’âge de 16 ans:

  • groupe-cible 1 (personnes particulièrement à risque, hormis les femmes enceintes)
  • groupe-cible 2: personnel de la santé en contact avec les patients et patientes/personnel accompagnant les personnes particulièrement à risque
  • groupe-cible 3: personnes ayant un contact étroit (personnes vivant dans le même ménage, proches soignants) avec des personnes particulièrement à risque
  • groupe-cible 4: personnes dans les institutions communautaires avec un risque d’infection et un potentiel de flambée élevés (par exemple foyers pour personnes handicapées).

Au sein du groupe-cible 1, les groupes de personnes ci-dessous seront en sus vaccinées en priorité, en raison de la pénurie de doses de vaccins, dans l’ordre suivant:

  • personnes à partir de 75 ans
  • personnes souffrant de maladies chroniques avec un risque élevé, indépendamment de l’âge
  • personnes entre 65 et 74 ans
  • personnes âgées de moins de 65 ans souffrant de maladies chroniques, qui n’ont pas encore été vaccinées

Par la suite, il sera également possible de vacciner le reste de la population qui ne répond pas aux critères requis pour les groupes 1 à 4.

Il s'agit ici de directives nationales. Selon le canton, les groupes-cibles et la manière de procéder peuvent varier.
Toutes les autres personnes qui ne peuvent pas encore être vaccinées pour le moment sont priées de bien vouloir patienter.

Où et quand dois-je me faire vacciner?

Il est indiqué sur le site Internet du canton correspondant, quand et où on peut se faire vacciner.

Pour de plus amples informations à ce sujet

Comment le vaccin sera-t-il administré et combien de doses de vaccin sont nécessaires?

La vaccination se fait par une injection dans la partie supérieure du bras; deux vaccinations sont nécessaires à ce jour. Les doses de vaccin sont administrées dans un intervalle de temps d’environ quatre semaines. Les vaccins doivent contenir le même principe actif.

Dois-je me faire vacciner même si j'ai déjà contracté le coronavirus?

Oui, étant donné qu’après une contagion, vous êtes protégé/e contre le coronavirus environ trois mois; la vaccination n’a toutefois lieu dans ce cas qu’après trois mois.

Y-a-t-il des effets secondaires?

Les effets secondaires sont extrêmement rares, mais possibles.

Jusqu’à présent, ce sont surtout des effets secondaires légers qui sont connus, tels que les rougeurs ou gonflements à l’endroit où la piqûre a été faite. D’autres symptômes peuvent aussi se manifester comme la fatigue, les maux de tête, les frissons, la nausée, les douleurs musculaires ou articulaires ou la fièvre. Ce genre de douleurs disparaissent la plupart du temps assez rapidement. La fièvre peut également survenir après l’administration de la seconde dose. Ce sont des réactions habituelles. Seules les personnes souffrant d’allergies peuvent présenter un certain risque qu’une réaction se produise immédiatement. Mais avec l'encadrement des médecins, une aide immédiate peut ici être fournie sur place. C'est pourquoi les personnes fraîchement vaccinées devraient rester sous la surveillance d’un médecin ou d’un centre de vaccinations pendant 15 minutes après que la vaccination a eu lieu.

J’ai peur de me faire vacciner.

C’est compréhensible, mais vous ne devez pas vous inquiéter.

Environs 44 000 volontaires ont été vaccinés avec le vaccin de Biontech/Pfizer et 30 000 avec celui de Moderna. Les données relatives à la santé de dizaine de milliers de personnes ayant participé à la vaccination sont ainsi à la disposition des autorités chargées de l’homologation. Au cours des dix dernières années, les études sur les vaccins n’ont porté en moyenne que sur 6700 personnes testées. Le vaccin est très largement testé par rapport aux précédents. Si vous êtes enrhumé/e, vos symptômes sont également un signe que votre corps est en train de lutter contre les virus, donc un signal souhaitable. Le vaccin ne fait rien qui n’existe pas également dans la nature. Nous laissons notre corps fabriquer un vaccin. L'avantage est que cela se fait dans des conditions très contrôlées, parce que ce processus se déroule continuellement dans la cellule, uniquement avec les protéines que notre système immunitaire ne reconnait pas comme étant étrangères.

Dois-je continuer à respecter les règles d’hygiène et de comportement après avoir été vacciné/e?

Oui. Les mesures de sécurité relatives aux règles d’hygiène et de comportement restent importantes également pour les personnes vaccinées, afin de protéger les autres et soi-même contre le coronavirus. On ne sait pas encore aujourd’hui si une personne vaccinée peut continuer à infecter d’autres personnes.

Sur place

Dois-je renoncer à une visite médicale en raison de la situation actuelle?

Non. Actuellement, une patiente ou un patient peut se rendre de façon normale chez le médecin ou à l’hôpital, en respectant les règles sanitaires toujours recommandées. En cas de questions médicales, pour autant qu’il ne s’agisse pas d’urgences, les patientes et patients devraient toujours, en premier lieu, contacter leur médecin de famille. Visana propose en outre un conseil médical par téléphone ou en ligne. Ainsi, les personnes assurées bénéficient rapidement d’un premier conseil médical, sans prendre les risques d’un contact personnel.

Vous trouverez des services de contact supplémentaires

Est-ce que je peux toujours me rendre dans une agence Visana sur place?

Depuis le 11 mai 2020, les agences ont été réouvertes progressivement, les entretiens de conseil effectués sur place sont de nouveau possibles, en respectant des mesures de protection strictes. Pour cela, les restrictions indiquées actuellement par l’OFSP sont respectées. Au cas où le contact personnel ne pourrait momentanément pas avoir lieu en raison de la crise du coronavirus, nous vous prions d’utiliser, de façon simple et pratique, notre offre de services numériques.

Symptômes

Quels symptômes doivent me conduire à me faire tester pour le coronavirus?

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommande un test en présence des symptômes suivants: maux de gorge, toux (généralement sèche), essoufflement, perte soudaine de l’odorat ou du goût avec ou sans fièvre, sensation de fièvre ou douleurs musculaires. Sur notre aperçu, vous trouverez les symptômes les plus importants.
Si vous suspectez avoir été contaminé/e, vous pouvez effectuer l'auto-évaluation coronavirus de l’OFSP.

Nouveau à partir du 28 janvier 2021:

les personnes asymptomatiques doivent également être testées dans certaines situations. L’objectif est de détecter les contagions à temps et d’éviter ainsi les foyers d’infection à large échelle.

Informations détaillées

Dois-je consulter un service d’urgence, si je ressens des symptômes?

Non, restez à la maison, effectuez l'auto-évaluation coronavirus ou appelez votre médecin. Répondez de votre mieux à toutes les questions dans l’auto-évaluation en ligne ou au téléphone. À la fin, vous recevez une recommandation d’action et, le cas échéant, la consigne de vous faire tester.

Test et prise en charge des coûts

Le test de diagnostic du coronavirus est-il facultatif?

Chaque traitement et chaque test sont facultatifs. Le médecin ou le résultat de l’auto-évaluation en ligne vous montrera pourquoi un test est utile ou pas, en ce qui vous concerne.

Les personnes qui sont atteintes du coronavirus sont-elles exclues de l’assurance complémentaire?

Actuellement, Visana n'exclut personne d’emblée d’une assurance complémentaire. L'exclusion d’une assurance complémentaire exige, comme jusqu’à présent et habituellement, d'effectuer un examen approfondi. Étant donné que nous ne connaissons pas à l’heure actuelle les possibles effets à long terme du COVID-19, nous ne prélèverons aucun supplément de prime. Selon les associations des caisses-maladie et les associations de patients/es, il n’est pas non plus autorisé de faire une distinction entre le coronavirus et les autres maladies pour l’autorisation d’affiliation à une assurance complémentaire.

La caisse-maladie paie-t-elle mon certificat médical, si je dois rester à la maison à cause du coronavirus?

Non, les coûts générés par le certificat médical sont à votre charge. Nous vous remercions pour votre compréhension.

Qui prend en charge les coûts du test de diagnostic du coronavirus?

La Confédération prend en charge les coûts du test PCR et du test rapide antigénique lorsque l’un des critères suivants est rempli:

  • Vous présentez des symptômes du Covid-19.
  • Vous recevez une notification de l’app SwissCovid vous informant que vous avez été en contact avec une personne infectée. Sur la page de l’app SwissCovid et du traçage des contacts,  vous obtenez des informations à ce sujet.
  • Vous vous trouvez en quarantaine suite à un contact étroit avec une personne infectée. Après avoir été en contact avec une personne infectée, vous ne pouvez vous faire tester qu’à partir du 5e jour. Un test négatif ne met toutefois pas prématurément un terme à la quarantaine.
  • Le service cantonal ou un médecin vous ordonne d’effectuer un test dans le cadre d’une vérification de flambée d’infection.
  • Vous êtes appelé/e à vous faire tester, afin d’empêcher un foyer d’infection à large échelle, par ex. dans les écoles, dans les domaines skiables, dans certaines régions etc. Dans ce cas, vous serez contacté/e par le service cantonal.
  • Vous vous faites tester pour protéger les personnes particulièrement vulnérables, par ex. avant une visite dans un hôpital ou dans un établissement médico-social. Dans ce cas, l’établissement concerné vous demandera directement de faire un test.

La Confédération ne prend pas en charge les coûts relatifs au test, si:

  • vous avez besoin d’un résultat du test négatif pour un voyage;
  • le test est effectué à la demande de votre employeur;
  • le test est fait à l’étranger;
  • les tests sont utilisés comme faisant partie des concepts de protection pour les hôtels, foires, congrès internationaux, événements sportifs ou au lieu de travail.

Est-il possible d’effectuer un test rapide? Dois-je le payer moi-même?

Les tests rapides peuvent désormais être utilisés aussi en dehors des critères de suspicion, de prélèvement d’échantillons et de déclaration, ainsi par exemple pour les personnes qui sont en contact avec des personnes particulièrement vulnérables. Le fait que la Confédération prenne en charge les coûts des tests uniquement si les critères de suspicion, de prélèvement d’échantillons et de déclaration sont remplis demeure toutefois inchangé. Si ce n’est pas le cas, les coûts sont à la charge du mandataire (employeur ou personne assurée).

Important à noter: si un test effectué en dehors des critères de suspicion, de prélèvement d’échantillons et de déclaration s'avère positif, un test PCR doit ensuite être réalisé. Ce test consécutif visant à confirmer le résultat est pris en charge par la Confédération. 

Est-ce que Visana paie mon traitement si je suis atteint/e du Covid-19?

Si vous êtes atteint/e du Covid-19, Visana paie votre traitement par le biais de l’assurance de base ainsi que de l’assurance complémentaire. Par ailleurs, la participation aux coûts, la quote-part et les conditions d'assurance existantes continuent à être prises en compte.

Les consultations par téléphone et par vidéo peuvent-elles à présent être décomptées davantage?

Les traitements effectués à distance sont autorisés dans les cas où cela se justifie. Cela concerne essentiellement les psychologues et psychiatres. Les recommandations y relatives sont en vigueur depuis le 19 novembre 2020, jusqu’au 28 février 2021 y compris.

Les primes des caisses-maladie augmenteront-elles l’année prochaine en raison de la pandémie de coronavirus?

Les coûts engendrés en raison de la crise du coronavirus peuvent seulement être évalués grossièrement. La charge financière ne devrait pour l’heure pas avoir de conséquences importantes sur les primes, compte tenu du nombre de cas actuellement. Les assureurs peuvent juguler les éventuels frais supplémentaires engendrés par le coronavirus grâce à la bonne situation de leurs réserves.

Points de contact pour les questions liées au coronavirus

Hotline OFSP

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a mis en place une ligne d'assistance 24 heures sur 24, au numéro:

058 463 00 00

Hotline Medi24

Les personnes assurées de Visana peuvent s’adresser également à la ligne d'assistance 24h/24 de Medi24, au numéro:

0800 633 225

Navigateur Medi24

Les assurées et assurés Med Call, Tel Doc ou Tel Care ont désormais le choix: effectuer, comme jusqu’à présent, un entretien par téléphone ou, désormais, adresser leur demande via le nouvel accès numérique innovant.

Chattez avec votre Médecin

Questions médicales

Vous trouverez de nombreuses réponses médicales aux questions sur le coronavirus sur la page Internet de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Nouveau coronavirus

Voici comment nous protéger

Des règles de comportement, des conseils et des vidéos se trouvent également sur la page Internet de l'OFSP.

La vaccination contre le Covid-19: Que dois-je savoir sur la vaccination?

S'informer ici