Coworking: travailler ensemble et préserver la santé

Le coworking et d’autres formes de travail modernes offrent un énorme potentiel aux entreprises et aux collaborateurs/trices.

Le travail se découple des dimensions spatiales et temporelles, les limites entre vie professionnelle et vie privée disparaissent. Le travail à la maison, qui s’est bien établi en Suisse au cours des derniers mois, ne représente que le début de ce processus. Pour celles et ceux qui ne disposent pas de l’infrastructure idéale à la maison, le coworking peut offrir une solution.

  • FAQ

    Qu’est-ce que le coworking?

    Bradley Neuberg a marqué le terme du coworking en 2005 à San Francisco. Les précurseurs du coworking sont les bureaux communautaires, les centres d’affaires et les salles de lecture des bibliothèques ou les clubs d’affaires.

    Que sont les espaces de coworking externes?

    Les espaces de coworking externes sont des lieux neutres qui sont exploités par des organisations privées, où les employés/es ou indépendants/es peuvent travailler côte à côte ou collaborer.

    Que sont les espaces de coworking internes?

    Les espaces de coworking internes sont des lieux de travail alternatifs au sein d’une organisation, qui sont mis à disposition au lieu de travail habituel, prévu dans le contrat de travail (Corporate Office).

    Qu’est-ce que le Boundary Management?

    Le terme «Boundary Management» remonte à la sociologue Christena Nippert-Eng (1996). Elle a montré que les individus pouvaient être divisés en deux types différents quand il s’agit du besoin de fixer les limites entre le travail et la vie privée. Alors que les «séparateurs» souhaitent clairement une séparation spatiale et temporelle du travail et des loisirs, les «intégrateurs» considèrent que l’amalgame entre travail et loisirs constitue un avantage. Il est donc décisif pour le bien-être personnel que la personne connaisse ses préférences en matière de gestion des limites et parvienne à mettre en œuvre les tactiques correspondantes. Ce dernier point ne dépend pas seulement de la compétence d’autogestion, mais aussi du respect et du soutien que l’environnement professionnel et privé accordent à ces préférences.

  • Citations

    En notre qualité d’employeur d’environ 1400 collaboratrices et collaborateurs, nous souhaitons miser sur de nouvelles formes de travail, sans faire de compromis en ce qui concerne la santé des collaboratrices et collaborateurs.

    Angelo Eggli, CEO Visana Services SA

    Un travail purement numérique peut nuire à la santé. La collaboration physique est également associée à une certaine structure qui nous fait du bien. Ce sont les petites choses comme les pauses prévues, l’activité physique pendant le déplacement, la restauration pendant les séances. Il est donc important de ne pas seulement voir les aspects positifs de la flexibilité, mais aussi de la situation de travail dans son ensemble. Cela n’est pas directement lié au coworking. Il faut aussi y veiller pour le travail à domicile. Mais dans l’espace de coworking, ces structures sont automatiquement disponibles.

    Professeur Andrea Back, Professeure et directrice de l’Institut d’informatique de gestion de l’université de Saint-Gall

  • Expertes et experts

    Ces expertes et experts ont été interrogés dans le cadre du White Paper «travailler ensemble et préserver la santé».

    Andrea Back

    Professeure et directrice Université de St-Gall Institut d’informatque de gestion

    Georg Bauer

    Prof., Directeur département Public & Organizational Health Université de Zurich Center for Salutogenesis

    André Bloch

    Dr en droit, Avocat Suter Howald Rechtsanwälte, Zurich

    Marc Brechbühl

    Directeur Motio Promotion de la santé

    Eric Bürki

    Responsable Training & Support, spécialiste GSE Promotion Santé Suisse

    Lara Feiler

    Psychologue du travail et des organisations Workplace Consultant auprès de Vitra AG Workplace Consultant

    Elisabeth Hirtl

    Directrice et fondatrice Wunderraum AG Co-fondatrice Coworking Institut

    Alexandra Kühn

    Directrice (jusqu’à fin avril 2021) Initiative Work Smart

    Martina Novo

    Head of Health & Care Expertise Swisscom (Suisse) SA

    Hartmut Schulze

    Prof., Directeur Haute école de psychologie appliquée

    Antoinette Weibel

    Institut de recherche du travail et des mondes du travail Université de St-Gall Professeure en gestion du personnel, Directrice

    Lukas Windlinger

    Prof., Chargé de cours et responsable du groupe de recherche Institut de Facility Management, ZHAW Workplace Management