Points de vue relatifs à la politique de la santé

Dans nos prises de position, vous découvrirez notre point de vue concernant les développements politiques actuels dans le système de la santé suisse.

Le système de la santé suisse fait figure de modèle et offre à la population un approvisionnement en soins médicaux de premier ordre. Nous faisons cependant face à d'importants défis. Les convoitises croissantes, les mauvaises incitations financières et les problèmes d'inefficacité menacent l'esprit de solidarité de l'assurance de base. Le vieillissement de la population, la recrudescence des maladies chroniques ainsi que l'augmentation constante des coûts de la santé nécessitent des mesures adéquates. Notre système de la santé doit être aménagé en vue de conserver à l'avenir un niveau de qualité élevé et des coûts abordables.

Nous vous expliquons notre position en ce qui concerne les opportunités et les défis du système de la santé. Les prises de position en matière de politique de la santé sont complétées et mises à jour régulièrement.

Assureurs-maladie

Appels publicitaires indésirables

Berne, 1 septembre 2016 – Les appels publicitaires indésirables sont une source de mécontentement pour les destinataires et pour les assureurs-maladie. Il s'agit la plupart du temps d'intermédiaires douteux, au comportement agressif, qui appellent de l'étranger et qui travaillent avec de fausses indications et affirment qu'ils collaborent avec un assureur donné. Au nom de celui-ci, ils font ensuite des promesses relatives à des primes de l'assurance de base obligatoire qui sont impossibles à tenir.

La loi sur la surveillance de l’assurance-maladie (LSAMal)

Berne, 11 septembre 2015 – Un meilleur contrôle et davantage de transparence - ce sont là les deux objectifs que le Conseil fédéral vise par le biais de la LSAMal. Visana soutient un renforcement de la surveillance, mais se défend véhément contre son passage par une ordonnance, contraire à la volonté du législateur, au principe de la proportionnalité et aux intérêts des personnes assurées.

Séparation entre l'assurance de base et l'assurance complémentaire

Berne, 3 mars 2015 – Dans son projet de réforme, le Conseil fédéral propose de séparer rigoureusement l'assurance de base et les assurances complémentaires. Des «barrières» devraient empêcher l'échange d'informations entre ces deux domaines d'assurance. Comme l'ensemble de la branche, Visana rejette clairement ce projet, car la séparation est inutile, coûteuse et nuit aux intérêts des personnes assurées.

Compensation des risques entre les assureurs-maladie

Berne, 18 août 2014 – A l'instar du Conseil national, le Conseil des Etats a approuvé l'affinement de la compensation des risques. Quelle est la nécessité d'une compensation des risques et pourquoi vise-t-on un affinement?

Correction des primes

Berne, 30 mai 2014 – Le 15 février 2012, le Conseil fédéral a transmis au Parlement le message relatif à une modification de la loi fédérale sur l'assurance-maladie LAMal.

Loi sur le contrat d'assurance LCA

Berne, 19 août 2013 – La loi fédérale sur le contrat d'assurance (LCA) est entrée en vigueur le 1er janvier 1910. En sa qualité de loi spéciale, elle règle les rapports contractuels entre les entreprises d'assurance privée et la clientèle.

Médecins

Pilotage des admissions de médecins spécialistes

Berne, 3 mars 2016 – La Suisse est confrontée à un sous-approvisionnement en soins médicaux de base dans les zones rurales à faible densité de population et à un sur-approvisionnement de médecins spécialistes principalement dans les villes, les agglomérations et les cantons frontaliers.

Hôpitaux

Initiative sur les sites hospitaliers (canton de Berne)

Berne, 7 juin 2016 – La nouvelle loi sur l'approvisionnement des hôpitaux du canton de Berne fixe des règles claires pour régir la concurrence entre les hôpitaux. L'initiative sur les sites hospitaliers vise à ancrer dans la loi les 14 sites hospitaliers régionaux existants. Visana s'oppose à ce que des structures dépassées soient affermies, menant à un régime hospitalier planifié par l'Etat, plutôt que de permettre la concurrence que la loi exige.

Loi sur les soins hospitaliers du canton de Berne (LSH)

Berne, 14 juin 2013 – Le Conseil-exécutif du canton de Berne a adopté le projet de révision de la loi sur les soins hospitaliers (LSH) à l’attention du parlement cantonal.

Politique de la santé

Financement moniste des prestations de santé

Bern, 27 octobre 2016 – Le financement actuellement inégal des prestations stationnaires et ambulatoires crée de mauvaises incitations, qui pourraient être éliminées grâce à un système de financement moniste. Parallèlement, une plus grande transparence serait assurée. Visana soutient le principe d'un financement homogène des prestations stationnaires et ambulatoires.

Un réseau plutôt qu'un centre pour la qualité

Berne, 16 juin 2016 – Un système de la santé de haute qualité, performant et basé sur la concurrence est dans l'intérêt de tous les acteurs impliqués, en particulier celui des personnes assurées et des patients/es. Visana soutient les améliorations apportées à la qualité, mais refuse un nouvel institut fédéral, coûteux.

Pour des médicaments au juste prix

Berne, 15 juin 2016 – Les médicaments jouent un rôle significatif pour le système de la santé aussi bien du point de vue des coûts que des bénéfices. Ils peuvent guérir des maladies ou les soulager, contribuer à raccourcir ou à éviter des séjours hospitaliers. Mais d'un autre côté, ils représentent près de 10% des dépenses de santé nationales en médicaments. Visana demande une vision plus nuancée sur ce thème.

La politique des primes dans l’assurance de base obligatoire

Berne, 5 mars 2016 – Les primes d’assurance-maladie sont le reflet des coûts de la santé. Malgré cela, elles sont perçues comme le facteur déterminant de la politique de la santé par le public, alors que les dépenses totales dans le domaine de la santé sont trois fois plus élevées que les primes. C’est pourquoi Visana demande que la discussion dans le monde politique et dans la société porte en premier lieu sur les coûts plutôt que les primes.

Loi sur l'assurance-accidents (LAA)

Berne, 25 septembre 2015 – La loi fédérale sur l'assurance-accidents, la plus ancienne assurance sociale de Suisse, est entrée en vigueur en 1984. Elle règle les prestations d'assurance pour les accidents professionnels et non professionnels. Visana soutient la révision partielle actuelle, qui se fonde sur une proposition commune des partenaires sociaux, de la Suva et des assureurs privés.

Modification de la loi sur les produits thérapeutiques (LPT)

Berne, 11 septembre 2015 – La loi sur les produits thérapeutiques vise à garantir que seuls des produits thérapeutiques de qualité, sûrs et efficaces puissent circuler. L'objectif suprême est la sécurité des patientes et des patients. Visana soutient le projet de modification.

Les réserves dans l’assurance de base obligatoire

Berne, 3 juin 2015 – Les assureurs doivent être en mesure de remplir leurs obligations financières en tout temps. Ils constituent des réserves pour les cas de maladie en cours et pour garantir la solvabilité à long terme. Visana fait partie des trois assureurs-maladie les plus solides sur le plan financier. Grâce à sa stabilité financière, Visana offre une grande sécurité à ses assuré/es. Le test de solvabilité LAMal réalisé à la fin 2014 par l’Office fédéral de la santé publique l’a confirmé.

Santé2020

Berne, 31 janvier 2015 – Berne, le 31 janvier 2015 - Le 23 janvier 2013, le Conseil fédéral a approuvé le rapport «Santé2020», qui fixe les priorités de la politique de la santé suisse. D'une manière générale, Visana juge la stratégie 2020 en matière de politique de la santé trop étatiste.

Archive

Davantage de places de formation en médecine humaine

Berne, 28 octobre 2014 – L’initiative prévoit un nouvel art. 63b «Formation de médecins» dans la Constitution fédérale. Il stipule que la Confédération et les cantons doivent créer un nombre suffisant de places de formation pour que les besoins à long terme soient couverts sur l’ensemble du territoire. Visana rejette l’initiative populaire «Davantage de places de formation en médecine humaine (Halte à la pénurie imminente de médecins!)».

Initiative populaire fédérale pour une caisse publique d’assurance-maladie

Berne, 28 septembre 2014 – L'initiative pour une caisse publique d'assurance-maladie a été clairement rejetée lors de la votation populaire fédérale du 28 septembre 2014, par 62% des voix et 19 des 23 cantons.

Arrêté fédéral concernant les soins médicaux de base

Berne, 19 mai 2014 – L'arrêté fédéral concernant les soins médicaux de base (contre-projet direct à l'initiative populaire «Oui à la médecine de famille») a été largement approuvé lors de la votation populaire fédérale du 18 mai 2014, par tous les Etats et par 88% des votants.

Financement raisonnable des dépenses de la santé

Berne, 18 mars 2014 – L’initiative populaire «Pour un financement raisonnable des dépenses de la santé» a été lancée le 28 août 2012 par un comité d’initiative inconnu sur le plan politique et composé de 11 personnes originaires des cantons d'Argovie et de Zoug. Le délai pour la récolte des signatures expire le 28 février 2014.

Loi sur la prévention

Berne, 28 septembre 2012 – Le 30 septembre 2009, le Conseil fédéral a approuvé l’élaboration de la loi fédérale sur la prévention et la promotion de la santé (loi sur la prévention), ainsi que le message, qui l’accompagne à l’attention du Parlement. Par la suite, un va et vient parlementaire de plusieurs années a eu lieu. A la session d’automne 2011, le projet a échoué au Conseil des Etats qui, comme le Conseil national, avait adopté la proposition de la Conférence de conciliation.

Nouveau financement des hôpitaux

Berne, 20 septembre 2012 – Ce projet est entré en vigueur le 1er janvier 2009. Les principales nouveautés sont entrées en vigueur début 2012, après un délai de transition de trois ans.

Managed Care

Berne, 20 septembre 2012 – Complexe, le projet Managed Care a échoué de manière significative à la votation populaire fédérale du 17 juin 2012 avec un rapport des voix de 3 contre 1 et dans tous les cantons. La peur des électeurs/trices d’être limités/es dans le libre choix du médecin a fortement pesé dans cet échec.