Rapport de gestion

Pour l'exercice 2018, la clôture financière du groupe Visana est à nouveau positive. Visana renforce sa position de partenaire financièrement stable.

Bilan annuel 2018 positif

Le résultat de l'activité d’assurance du groupe Visana a augmenté par rapport à l’année précédente, passant de 127,1 millions à 162,1 millions de francs. Cela correspond à un taux de sinistres et de coûts (taux combiné) également amélioré, de 95,3% (année précédente: 96,1%), pour l’ensemble du groupe. Réparti sur les deux domaines d’affaires, Visana a atteint un résultat de 84,5 millions de francs dans le domaine LAMal (année précédente: 77,5 millions) et de 77,6 millions de francs dans le domaine LCA/LAA (année précédente: 49,6 millions). 

Des bénéfices importants dans les assurances complémentaires

Le produit total de l'activité d’assurance du groupe Visana a augmenté d’environ 200 millions de francs par rapport à l’année précédente, passant à près de 3,5 milliards de francs. Le résultat d’entreprise est très satisfaisant, à 181,1 millions de francs. Le résultat dans le domaine des assurances complémentaires, en particulier, est nettement plus élevé qu’en 2017, à 112,1 millions de francs (contre 88,9 millions l’année passée). Les produits issus des placements de capital sont en revanche restés relativement modestes. Ils affichent une baisse par rapport à l’année précédente, passant de 84,1 millions à 49,6 millions de francs.

Croissance significative de l’effectif d’assurés/es

L’année 2018 a été couronnée de succès non seulement sur le plan financier, mais aussi au niveau de l’effectif d'assurés/es. Dans le domaine de la clientèle privée (assurance de base et complémentaire), Visana a enregistré une hausse de l’effectif d’environ 3,5% au 1er janvier 2019, à 855 000 personnes assurées (1er janvier 2018: 827 000). Ce chiffre inclut environ 13 500 assurés/es de Galenos Assurance-maladie et accidents, qui fait partie du groupe Visana depuis 2018.

Développement des coûts de prestations et de la compensation des risques

Les coûts de prestations, nettement moins élevés que prévu, ont contribué de manière déterminante à ce bon résultat. La compensation des risques a également allégé les coûts, quoique dans une moindre mesure par rapport à l’année passée.

Rapports de gestion et rapports financiers des années passées

Archive